La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 137,37
    -103,52 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Pipigate : pour éviter de nouveaux scandales, cette compagnie aérienne sera plus sévère sur la distribution d'alcool en vol

Sourav/Pexels

Air India a indiqué mardi avoir modifié sa politique de distribution d'alcool en vol après le scandale surnommé "pipigate" qui lui a coûté au moins 37.000 dollars d'amende et une mauvaise image. L'incident date du 26 novembre quand un cadre supérieur d'une banque américaine ivre a été accusé d'avoir uriné sur une femme de 72 ans assise en classe affaires, lors d'un vol entre New York et New Delhi. Dénommé "pipigate" par les médias locaux, la compagnie aérienne a été vivement critiquée pour avoir permis au banquier, un citoyen indien Shankar Mishra, de débarquer normalement lorsque l'avion a atterri, et dans sa gestion de la plainte de la passagère.

"Nous avons revu depuis notre politique de distribution d'alcool en vol en nous inspirant des pratiques des autres compagnies aériennes et des règles édictées par l'association américaine de la restauration", a indiqué Air India dans un communiqué. Le personnel sera désormais formé pour repérer des comportements suspects, a ajouté le transporteur dont la privatisation date de l'an dernier.

Air India s'est aussi défendue dans le communiqué en affirmant que "de l'avis de l'équipage, l'auteur présumé ne représentait à aucun moment un risque pour la sécurité du vol". La compagnie aérienne a cependant reconnu qu'elle n'avait pas signalé l'incident, comme l'exige le régulateur indien de l'aviation. La Direction générale indienne de l'aviation civile (DGCA) a infligé la semaine dernière à Air India une amende de trois millions de roupies (37.000 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla dégage des profits records au 4e trimestre et vise des cadences de production plus élevées
Go Sport :"tout a été effectué dans le cadre de la loi", se défend Michel Oyahon
Pour lutter contre la pénurie de soignants, une mairie met en place... un pont aérien
Navya, spécialiste des solutions de mobilité autonome, demande sa mise en redressement judiciaire
EuroMillions : ils passent à côté d'un énorme jackpot à cause d'un problème de ticket