Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 897,33
    -300,75 (-0,73 %)
     
  • Nasdaq

    17 882,62
    -114,30 (-0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0913
    -0,0027 (-0,25 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 285,39
    -663,97 (-1,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,43
    -3,08 (-0,23 %)
     
  • S&P 500

    5 559,39
    -28,88 (-0,52 %)
     

Qui est Pierre-Edouard Stérin, dont le projet de rachat de «Marianne» semble échouer ?

Joel Saget / AFP

CMI France et Pierre-Edouard Stérin «ont décidé d'un commun accord de suspendre leurs discussions sur la cession de Marianne», a annoncé à l'AFP le groupe de presse du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky. «Ils se retrouveront le 21 juillet pour statuer définitivement sur le sort de ces discussions», a précisé CMI France, au premier jour d'une grève de la rédaction du magazine contre une cession à M. Stérin en raison de ses possibles liens avec le Rassemblement national avancés par Le Monde, le 26 juin 2024. Le quotidien national a mis en lumière lesdits liens entre Marine Le Pen et Pierre-Edouard Stérin par l’intermédiaire de François Durvyne, financier. Ce dernier compte soutenir des candidats RN-LR aux législatives.

Dès lors «les derniers éléments portés à notre connaissance concernant Pierre-Edouard Stérin rendent les garanties d’indépendance obtenues par la rédaction insuffisantes pour exercer notre métier avec sérénité», estime la Société des rédacteurs de Marianne (SRM). Bien au-delà d’un «engagement idéologique individuel», les journalistes dénoncent «une entreprise partisane». De son côté, Denis Olivennes, représentant de Daniel Kretinsky, a réaffirmé que Pierre-Edouard Stérin acceptait des «garanties en béton armé» sur le plan financier pour reprendre l’hebdomadaire.

Pas de quoi faire bouger la Société des rédacteurs de Marianne. Au contraire, les journalistes seraient particulièrement critique quant à l’empressement de Daniel Kretinsky et de Denis Olivennes «de vendre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2024 : que sait-on des risques de débordements à l’issue des élections ?
Le rendement du LEP en baisse, les règles d’indemnisation du chômage… L'actu éco en 120 secondes
Chômage : risquez-vous de ne plus être indemnisé à compter du 1er juillet ?
Législatives 2024 : Nouveau Front populaire, RN, camp présidentiel… que retenir de chaque programme ?
Bereal : la publicité débarque sur le réseau social français