Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 898,45
    +123,07 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0653
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 410,80
    +12,80 (+0,53 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 338,50
    +1 063,00 (+1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,58
    +66,96 (+5,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,17
    +0,44 (+0,53 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 252,51
    -348,98 (-2,24 %)
     
  • S&P 500

    4 960,22
    -50,90 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2369
    -0,0070 (-0,56 %)
     

Percuté par un cargo, un pont de Baltimore s’effondre : «Aucun pilier ne résisterait à un choc pareil»

Bloomberg

Les images ont fait le tour du monde. Un cargo a percuté de plein fouet le Francis Scott Key Bridge de Baltimore, dans l’État du Maryland aux États-Unis, ce mardi matin, et le pont s’est écroulé. La vidéo, diffusée sur les réseaux sociaux, montre le bateau progresser vers la structure métallique qui s’effondre juste après l’impact. Le bilan humain de la catastrophe n’est pas encore connu mais les victimes pourraient être nombreuses. Les autorités recherchent sept personnes disparues, deux ont été repêchées et transportées à l’hôpital dans un état grave.

Pourquoi le pont a-t-il instantanément cédé ? Interrogé par Le Parisien, l’ingénieur Michel Virlogeux est formel : «Aucun pont ne résisterait à un choc pareil.» Il précise également que «l’énergie d’un cargo est gigantesque» et qu’il suffit «d’une petite erreur de navigation d'un kilomètre avant le passage du pont pour que ce soit trop tard». Si les causes de l’incident restent encore à déterminer, le chef de la police de Baltimore a assuré qu’il n'y avait aucune piste menant à la perspective d’un acte terroriste ou intentionnel.

Ce pont, doté de quatre voies et long de 2,6 kilomètres, enjambe la rivière Patapsco et est traversé par des milliers de voitures tous les jours. Les routes ont désormais été fermées dans les deux sens et des déviations ont été mises en place pour assurer la sécurité des automobilistes. Les recherches de victimes sont toujours en cours et sont réalisées sous l’eau grâce à des sonars, précise le quotidien. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

RER C : comment cette ligne est devenue un véritable enfer pour les usagers
La porte du «Titanic» qui n’a pas pu sauver Jack vendue à un prix astronomique aux enchères
La chute des prix de l’immobilier dans les grandes villes, l'avantage fiscal de l’assurance vie après 70 ans… Le Flash éco du jour
Economie de guerre : en coulisses, le fabricant du canon Caesar a mis les bouchées doubles
Vacances scolaires 2024 : où partir au printemps et à quel prix ?