Marchés français ouverture 14 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0180
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    20 047,24
    -154,70 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 260,03
    +481,23 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    550,31
    +15,08 (+2,82 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

People&Baby demande 5.000 euros à des parents qui veulent retirer leur enfant de la crèche

L'affaire avait froid dans le dos, fin juin à Lyon, dans une micro-crèche. Lassée par les cris d'une fillette, une employée lui avait donné du Destop, provoquant son décès. Si la crèche a été fermée administrativement au moins pour trois mois, par la suite, c'est le groupe People&Baby qui se retrouvait dans la tourmente après les révélations d'une ancienne directrice dénonçant ses conditions de travail. Préférant démissionner pour ne pas être "complice de malveillance", elle avait alerté pour éviter "d'autres drames". Peu après, comme RMC le révélait, d'autres langues s'étaient déliées, dénonçant des problèmes de locaux insalubres, d'approvisionnement de couches ou de personnel non formé.

Dans ces conditions, de nombreux parents qui ont des enfants dans le groupe souhaitent désormais les retirer au plus vite. S'ils n'ont plus confiance, ils déplorent aussi le manque de communication après la révélation de ces affaires. Le problème, c'est que ce n'est pas possible visiblement dans certains cas. Une mère de famille interrogée par RMC révèle que People&Baby lui réclame presque 5.000 euros pour résilier son contrat. "On se rend compte que c’est le même groupe que nous […] Après discussion avec mon compagnon, on décide qu’on n’est plus en situation de confiance. En plus, le groupe ne communique pas. En tant que parents, on ne reçoit rien", fustige-t-elle. Le 19 juillet dernier, le couple décide donc d'envoyer un e-mail pour résilier.

Mais la réponse est claire du côté de la direction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Croissance : “pour l’économie de l’Allemagne, les difficultés s’accumulent à vitesse grand V”
Pourquoi TF1 menace de ne plus racheter M6
Michelin affiche un bénéfice net en progression grâce à une hausse des prix
La planète fonce vers "une grave crise financière et de la dette", avertit un célèbre économiste
Rémy Cointreau table sur une nouvelle année de forte croissance

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles