Publicité
La bourse ferme dans 2 h 46 min
  • CAC 40

    8 128,59
    +36,48 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 059,94
    +34,77 (+0,69 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    +0,0025 (+0,23 %)
     
  • Gold future

    2 365,30
    -27,60 (-1,15 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 363,08
    +137,63 (+0,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 515,96
    +13,30 (+0,88 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,13
    +0,56 (+0,72 %)
     
  • DAX

    18 747,38
    +67,18 (+0,36 %)
     
  • FTSE 100

    8 368,76
    -1,57 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2732
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Sa pension était surévaluée depuis quatorze ans, cette retraitée a échappé au remboursement d'une somme énorme

wichayada/Adobe Stock

C'est une erreur de calcul qui aurait pu lui coûter cher : depuis près de quatorze ans, cette retraitée découvre qu'elle touchait une retraite mensuelle surévaluée de 300 €, rapporte Le Parisien, ce mercredi 1er février. Tout a commencé le 17 janvier dernier : la septuagénaire, qui vit à quelques kilomètres de Troyes dans l'Aube, reçoit un courrier de sa caisse de retraite. Elle y lit que la pension de réversion, l'indemnité versée aux veuves ou aux veufs après la mort de leur conjoint, a été surévaluée de 30% par erreur. Ces cinq dernières années, la retraitée aurait reçu près de 18.000 € que la Carsat du Nord-Est, sa caisse d'assurance retraite, lui demande de rembourser, dans un premier temps.

À la mort de son mari en 2008, avec qui elle est séparée depuis 1981, sa première demande de pension de réversion est refusée, au motif que la veuve et son concubin Jacky avec qui elle vit depuis 1984 dépassent le plafond de ressources fixé par la loi pour toucher cette retraite. En 2009, elle apprend finalement qu'elle a bien droit à la pension de près de 370 €.

"Nous n’avons pas cherché plus loin et nous avons vécu comme ça pendant près de quinze ans", explique la retraitée de 79 ans au quotidien. C'est en constatant que la hausse générale de 4% des retraites, en juillet dernier, n'avait pas été appliquée que les problèmes sont apparus. La caisse de retraite, contactée, leur explique pourtant que tout va rentrer dans l'ordre. Jusqu'à ce que le couperet tombe, en janvier dernier. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les retraités bénéficieront-ils d’une baisse de la CSG ? La hausse réelle de votre facture d'électricité… Le flash éco du jour
Un infirmier se faisait rembourser des prestations imaginaires, il doit à l'Assurance maladie une coquette somme
EDF : les députés de l'opposition votent en faveur d'une "nationalisation réelle"
La hausse du rendement du Livret A va plomber les finances des banques
Des camions une fois par mois, des tarifs qui s'envolent... La bronca de ces habitants face aux nouvelles règles de ramassage des déchets