La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 656,31
    +723,94 (+2,34 %)
     
  • Nasdaq

    13 592,46
    +400,11 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,2054
    -0,0034 (-0,28 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • BTC-EUR

    40 122,70
    +3 553,53 (+9,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    968,47
    +40,24 (+4,34 %)
     
  • S&P 500

    3 913,24
    +102,09 (+2,68 %)
     

Payé pour regarder Netflix en mangeant des pizzas

·1 min de lecture

Un site de paris en ligne propose un job insolite, lucratif mais pas très diététique. 

500 $ pour regarder des séries sur Netflix en se goinfrant de pizzas. C’est le CDD plutôt inhabituel proposé par BonusFinder, un site qui recense les offres de paris légaux en ligne. Ce «binge-watcher professionnel», selon la formule de l’annonce, commencera son travail le 15 février.

Mais attention : contrairement aux apparences, c’est un programme chargé, et pas seulement en cholestérol, qui attend l’heureux élu.

Il devra visionner de bout en bout trois séries sélectionnées dans une liste de 13 disponibles sur Netflix. Parmi les séries proposées, figure notamment «Lupin», avec Omar Sy. Une petite consécration supplémentaire pour cette très libre adaptation des livres de Marcel Leblanc qui triomphe sur la chaîne de streaming.

Lire aussi:Testeur de vacances : pour voyager à l'oeil

Ensuite, notre binge-watcher notera chaque série sélectionnée en fonction de quatre critères : le scénario, le plaisir ressenti, le jeu des acteurs et la qualité des différents épisodes.

Quant aux pizzas, elles doivent être commandées dans différents commerces et notées elles aussi selon leur apparence, le texture, leur goût et leur rapport qualité/prix.

Cette offre d’emploi alléchante coïncide avec la date hautement symbolique du 9 février où l’on célèbre la journée nationale de la pizza, évènement encore trop méconnu.

Malheureusement, le job est réservé aux citoyens américains et canadiens. La professionnalisation du binge-watching accompagné de pizzas n’est pas encore officialisée en France. Mais ce n’est peut-être que partie remise.


Lire la suite sur Paris Match