La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 146,36
    -23,71 (-0,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Il se passe quelque chose d’étrange avec la sonde interstellaire Voyager 1

Voyager 1 poursuit son exploration de l’espace interstellaire. Mais la sonde de la Nasa rencontre un mystérieux problème, qui ne l’empêche cependant pas d’envoyer des données scientifiques.

44 ans après son lancement dans l’espace, la sonde Voyager 1 est toujours active. Le vaisseau, qui explore actuellement le milieu interstellaire, rencontre cependant un souci bien étrange. « Nous enquêtons sur un mystère avec Voyager 1 », indique la Nasa sur Twitter le 19 mai 2022.

La sonde, qui se trouve actuellement à 23,3 milliards de kilomètres de nous, n’a pas cessé d’envoyer des données scientifiques vers notre planète. Voyager 1 continue également d’exécuter les commandes que nous lui envoyons. Le problème concerne un sous-système, baptisé AACS (pour « attitude articulation and control system »). L’AACS sert à contrôler l’orientation de Voyager 1 et ses manœuvres d’attitude. C’est aussi l’AACS qui permet de maintenir l’antenne de Voyager 1 en direction de la Terre, ce qui est nécessaire pour la transmission de données.

La Nasa cherche ce qui cloche avec la sonde Voyager 1

« Tous les signes suggèrent que l’AACS fonctionne toujours, mais les données de télémesure qu’il renvoie ne sont pas valides », explique la Nasa. Pour l’instant, la situation n’a pas eu pour conséquence de déclencher un système de protection contre les pannes qui se trouve à bord de la sonde.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles