La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 996,51
    -197,47 (-0,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Un particulier se bat avec Enedis pour faire retirer un poteau électrique de sa propriété

C'est un long combat que mène un couple de la Sarthe depuis un an. Samuel Refour, agriculteur à Saint-Pierre-de-Chevillé, et son épouse, bataillent avec Enedis pour faire retirer un poteau électrique de leur propriété, rachetée en mai 2021, relate L'Écho de la Vallée du Loir. "Dans cette cour, il y a un poteau EDF adjacent à la maison, avec un compteur qui ne fonctionne plus dessus, il alimentait la maison jusqu’en juin 2021. Nous souhaitons le retirer pour pouvoir refaire notre toiture. Cette dernière a été endommagée par la grêle de juin dernier", explique le propriétaire au quotidien régional.

L'agriculteur a donc contacté Enedis, mais à sa grande surprise le gestionnaire de réseau lui a rétorqué que "c'était possible", mais à un certain coût. "Le devis s’élève à 9.900 € pour retirer ce poteau !", s'offusque-t-il. Après avoir contacté la conseillère départementale Galiène Cohu, pour faire part de son problème, le Département a revu à la baisse son devis à 7.400 €. Encore trop élevé pour le couple de Sarthois, qui ne souhaite pas débourser plus de 1.500 €.

Outre la somme demandée, Samuel Refour regrette la différence de traitement entre les habitants des villes et ceux de la campagne. "C’est le monde à l’envers. On enterre les lignes dans les bourgs de village sans rien demander aux propriétaires et nous payons pour cela par l’intermédiaire des impôts alors que nous n’en bénéficions pas. Alors pourquoi dans les campagnes, devrions-nous payer des sommes astronomiques pour retirer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le vaccin de Pfizer est efficace chez les enfants de moins de 5 ans
Ryanair menace d'une grève pour le début des vacances d'été
EasyJet : les pilotes français craignent des annulations de vols cet été
Le bitcoin s’effondre et la baisse devrait se poursuivre : le conseil Bourse
Economie, Bourse… les lourds avertissements de Goldman Sachs et JPMorgan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles