La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 337,68
    -30,08 (-0,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Paris-Lyon : Trenitalia étoffe son offre dès ce mercredi

Ce mercredi 1er juin marque une nouvelle étape-clé après le mois de décembre pour la compagnie ferroviaire italienne Trenitalia. En effet, comme le relaie France Bleu Isère, la société concurrente de la SNCF étoffe son offre sur la ligne Paris-Lyon. Dès ce mercredi, les "Frecciarossa" vont être beaucoup plus nombreux à circuler sur les rails français. Il y aura désormais cinq allers-retours par jour des trains à grande vitesse italiens contre trois auparavant. Selon nos confrères, cela va permettre à Trenitalia de couvrir toute la journée, en particulier les heures de pointe.

Une avancée pour la compagnie italienne qui a déjà transporté, selon nos confrères de franceinfo, plus de 200.000 personnes depuis le début de l'année sur cette ligne, la plus fréquentée d'Europe avant la crise du Covid-19. "Depuis décembre, nous avons transporté plus de 210 000 voyageurs sur le trajet Paris-Milan. À partir du 1er juin, il y aura cinq allers-retours sur la ligne Paris-Lyon. Globalement, il y aura 20% d’offre en plus sur Paris-Lyon, et ce n’est que le début", explique son PDG Roberto Rinaudo. Il évoque par ailleurs un taux de remplissage de 93% au mois d'avril.

Une bonne nouvelle aussi pour les usagers ? Au mois de décembre, comme Capital le relayait, le PDG mettait en avant un "excellent rapport qualité/prix selon lui", avec des billets "à partir de 23 euros pour un Paris-Lyon et 29 euros pour un Paris-Milan", le tout "en classe standard". Pour la classe business, les billets étaient en vente (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sanofi se distingue aux Etats-Unis grâce à son "traitement innovant" contre l'hémophilie
CAC 40 : rebond attendu à la Bourse de Paris malgré l'inflation et les cours élevés du pétrole
CAC 40 : léger regain d'optimisme à la Bourse de Paris, les marchés américains fermés
Rachat de Twitter par Elon Musk : le gendarme boursier demande à son tour des explications
Salmonelle : le patron de Kinder fait son mea culpa et dresse l'"impact financier" du scandale

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles