Publicité
Marchés français ouverture 5 h 3 min
  • Dow Jones

    38 441,54
    -411,32 (-1,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,58
    -99,30 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    37 872,16
    -684,71 (-1,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0801
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    18 511,61
    +34,60 (+0,19 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 696,64
    -769,91 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,35
    -30,35 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    5 266,95
    -39,09 (-0,74 %)
     

Des parents dénoncent les prix exorbitants des photos de bébés dans les maternités

Md Iftekhar Uddin Emon/Pexels

Si vous êtes parents, récemment ou non, vous avez sans doute croisé un photographe à la maternité, quelques heures après la naissance de votre progéniture. L’occasion de se créer un souvenir inoubliable des premiers moments de vie de votre enfant. Mais la société Babyvista, spécialisée dans la photographie de nourrissons et présente dans près de la moitié des 450 maternités françaises, suscite la polémique, décrit Le Parisien. En cause, des pratiques jugées douteuses par de nombreux parents, à commencer par les tarifs appliqués. Un couple interrogé par nos confrères, ayant accueilli son enfant dans les Alpes-Maritimes en août dernier, n’en revient toujours pas. Après une séance photo réglée en dix minutes où on ne leur a pas «demandé [leur] avis», la photographe explique qu’une commerciale passera à leur domicile.

Un peu plus d’un mois plus tard, c’est la douche froide : la fameuse commerciale vient bien chez eux et se présente avec un coffret complet : cadres photo, tirages, dé avec le visage de leur fille et même une clé USB. Tarif : 600 euros ! «On a été si surpris qu’on s’est mis à ricaner», se remémore le père de famille. Il ajoute : «Elle nous a alors proposé d’étaler le paiement sur trente mois.» Mais beaucoup trop cher pour ce couple qui ne souhaite à l’origine que cinq photos. Mais la commerciale refuse. Ils vont finalement opter à contrecœur pour un «pack de quinze clichés» à 105 euros. Idem pour une mère de famille parisienne à qui on a proposé un coffret à 700 euros. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vueling : les hôtesses et les stewards français déposent un préavis de grève du 8 au 12 mai
Retrait des financements : l’Etat met Sciences Po sous pression
Croissance : le PIB de la France a légèrement progressé au premier trimestre
Des indemnités chômage retardées en cas de licenciement ? Les prix trop élevés de l'immobilier pointés du doigt… L'actu éco du jour en 120 secondes
Espagne : pourquoi le Premier ministre Pedro Sanchez a-t-il menacé de démissionner ?