Marchés français ouverture 5 h 13 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 091,93
    +73,60 (+0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,1920
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 598,63
    +40,04 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    31 675,36
    -1 008,65 (-3,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,84
    -33,03 (-3,41 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Paiement en plusieurs fois : attention aux dérapages !

·1 min de lecture
Un couple avec des problèmes financiers
Un couple avec des problèmes financiers

C’est l’acronyme à la mode dans le monde du crédit : BNPL, pour Buy Now Pay Later (achetez maintenant, payez plus tard). En France, la terminologie n’est pas figée : on parle de paiement fractionné ou différé, de paiement 3X ou 4X ou plus simplement de paiement en plusieurs fois. Il s’agit, dans tous les cas, d’offrir au consommateur la possibilité d’étaler en 3 ou 4 échéances, voire de reporter dans le temps, le paiement d’un bien.

La pratique n’est pas nouvelle : voilà longtemps que les grandes surfaces offrent à leurs clients des facilités de paiement pour les convaincre d’acheter, et d’acheter plus. Elle trouve toutefois une seconde jeunesse dans l’étrange période que nous vivons. « C’est l’explosion du e-commerce, accéléré par la pandémie, qui explique le décollage récent du paiement fractionné », estime Nicolas Pelletier, patron de Pledg, une jeune pousse française spécialisée. « Il prend, dans l’univers numérique, la place qu’ont les cartes de crédit dans les points de ventes physiques ». Selon lui, le phénomène n’en est qu’à ses débuts : « Il concerne actuellement de 10 à 15% des ventes des sites qui le proposent. Cette part pourrait rapidement monter à 30% ».

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts : le casse-tête du calcul de fin de déclaration
- Parcoursup : prêt, prime, bourse... Ces aides pour financer vos études
- French Days 2021 : le Black Friday « à la française » démarre ce jeudi 27 mai

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles