Marchés français ouverture 7 h 42 min
  • Dow Jones

    34 022,04
    -461,68 (-1,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 254,05
    -283,64 (-1,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1321
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    50 432,48
    -608,31 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 442,71
    -26,37 (-1,79 %)
     
  • S&P 500

    4 513,04
    -53,96 (-1,18 %)
     

<p>Chronique "L'air du temps"</p> - Eric Zemmour : réactions françaises

·2 min de lecture

Eric Zemmour est en train de construire un piédestal avec toutes les pierres qu'on lui lance.

On ne devrait pas parler de politique. C’est toujours pareil : on finit par tomber d’accord avec des abrutis et par chicaner les opinions de gens respectables. Impossible cependant d’échapper en ce moment à Éric Zemmour. Il a beau être complètement « hors-série », il monopolise l’attention. Il sert de punching-ball à tous les nains de gauche et de droite. Depuis toujours malheureusement les boxeurs se fatiguent avant les punching-balls. Résultat : il est en train de construire un piédestal avec toutes les pierres qu’on lui lance. Où s’arrêtera-t-il ? Mystère. Même les petites rivières finissent par atteindre la mer. Toutes les présidentielles ne seront pas torpillées par l’agenda dicté par les juges comme en 2017. Le plus étrange, c’est que ses adversaires reproduisent la tactique qui a complètement échoué contre Donald Trump. Plus on attaque le « maudit », plus les « pitoyables » (je cite Hillary Clinton) se reconnaissent en lui et le hissent dans les sondages. À Hollywood, même les stars s’en étaient mêlées pour prendre fait et cause contre Trump. On connaît le résultat.

Les bons sentiments mercantiles ne marchent pas

Comme l’expérience ne sert jamais à rien sinon à reproduire ses erreurs en pire, les acteurs français s‘y mettent. Dans « Le journal du dimanche », pour attirer des spectateurs à son one-woman-show, Catherine Hiegel se désole « du mauvais pli que prend la France avec Zemmour ». Vraiment ? Autant arrêter le vent avec ses mains. Les bons sentiments mercantiles ne marchent pas. Surtout dans le cas de Zemmour. Il ne doute jamais. La France, c’est lui. À lire son dernier livre où il va de déjeuner en déjeuner, il l’a parcourue de fond en comble, du Fouquet’s à chez Lipp. Avec tous ces repas, étonnant qu’il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles