La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 107,53
    -165,64 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Pétrole : le prix du baril en net recul avant un plafonnement du pétrole russe aux effets limités

vichie81/Adobe Stock

Le cours de l'or noir a de nouveau diminué en raison de plusieurs facteurs dont le rebond pandémique en Chine, les faibles conséquences attendues du plafonnement du prix du pétrole russe mais également une faible demande américaine. Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier a abandonné 3,33%, pour clôturer à 85,41 dollars. Quant au baril de West Texas Intermediate (WTI) américain, également pour livraison en janvier, il a lui lâché 3,59%, à 77,94 dollars.

"Le seul sujet, c'est l'économie, la Chine, et l'impact qu'aura la décision du G7 sur les exportations russes", a expliqué Craig Erlam, d'Oanda, dans une note. Un nouveau foyer de Covid s'est déclaré à Pékin, qui a enregistré près de 1.500 nouveaux cas sur les dernières 24 heures, selon la Commission nationale de la santé (NHC), un record depuis le début de la pandémie. Bureaux et lieux culturels ont été fermés, et il est recommandé aux résidents de ne pas se déplacer d'un quartier à l'autre. Le maintien de la politique zéro-Covid par les autorités chinoises fait craindre un essoufflement de la demande d'or noir, dont la Chine est le premier importateur au monde.

Le mouvement de repli a également été encouragé les informations qui ont filtré des tractations autour du mécanisme de plafonnement des prix du pétrole russe. Selon plusieurs médias, les membres du G7 auraient évoqué une fourchette comprise entre 65 et 70 dollars le baril. Ils autoriseraient ainsi la Russie à vendre et exporter son brut à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Une usine de Vallourec va fermer ses portes : 54 emplois supprimés en Côte-d'Or
Le Samsung Galaxy Z Flip épinglé pour un niveau d’émission d’ondes trop élevé
Air France : interdire les tresses afro à un steward est une discrimination, selon la Cour de cassation
Dans quel aéroport la plus haute tour de contrôle du monde se trouve-t-elle ?
Decathlon, Pimkie, Celio… ces marques s’engagent à afficher un Eco-score sur leurs vêtements