Marchés français ouverture 8 h 1 min
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,09 (-1,71 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,88 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,89 (-1,84 %)
     
  • EUR/USD

    0,9804
    -0,0015 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,93 (+0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    19 597,07
    -260,23 (-1,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     

Pétrole : "gare au retour de bâton !"

Depuis quelques semaines maintenant, les prix du pétrole reculent. L’or noir est à présent de retour proche de ses niveaux d’avant la crise ukrainienne. Si des raisons expliquent ce reflux, des problèmes structurels et conjoncturels rendent cette correction fragile, et les prix pourraient rapidement reprendre le chemin de la hausse… Le monde est aujourd’hui au cœur d’une crise énergétique sans précédent. En rendant incertain l’approvisionnement en gaz et en pétrole en provenance de Russie, le conflit russo-ukrainien a poussé à la hausse le prix du gaz, mais aussi du pétrole et du charbon. Pourtant, depuis quelques semaines, le prix de l’or noir abandonne près de 25% et s’est stabilisé sur les niveaux qui prévalaient avant le conflit.

Les raisons de cette correction sont nombreuses. D’abord, il y a la décision du gouvernement américain de libérer une partie de ses stocks stratégiques pour soulager le marché. Cela ajoute 1 million de barils par jour d’offre sur le marché ce qui a aidé à rétablir l’équilibre entre l’offre et la demande. Côté offre, malgré les sanctions qui pèsent sur la Russie depuis le début du conflit avec l’Ukraine, les dernières statistiques montrent que la production du pays est quasiment revenue sur ses niveaux d’avant la crise sanitaire. Malgré les contraintes, il semble que le pétrole russe trouve donc son chemin jusqu’au marché et, compte tenu des tensions sur le marché, en ayant besoin d’accorder des ristournes plus faibles que par le passé aux acheteurs. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Netflix : la formule avec des publicités pourrait vous permettre de faire de belles économies
Iliad (Free) accroît sa rentabilité au premier semestre
CAC 40 : rebond attendu de la Bourse, les taux et l'inflation en Allemagne en ligne de mire
Twitter : Elon Musk demande au lanceur d'alerte de fournir des documents et de témoigner
L’euro souffre de la peur d’une pénurie d’énergie en Europe : le conseil Bourse