La bourse ferme dans 2 h 50 min
  • CAC 40

    7 163,29
    +30,94 (+0,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 225,68
    +16,37 (+0,39 %)
     
  • Dow Jones

    34 156,69
    +265,67 (+0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,0734
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    1 887,90
    +3,10 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    21 553,02
    -2,30 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,11
    +8,16 (+1,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,91
    +0,77 (+1,00 %)
     
  • DAX

    15 437,56
    +116,68 (+0,76 %)
     
  • FTSE 100

    7 916,56
    +51,85 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    12 113,79
    +226,34 (+1,90 %)
     
  • S&P 500

    4 164,00
    +52,92 (+1,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2081
    +0,0029 (+0,24 %)
     

Une pétition pour alerter sur les logements insalubres à Paris

UNSPLASH

Il vise 5.000 signatures. Pierre-Yves Bournazel, élu du groupe Indépendants et progressistes, va lancer une pétition afin de mettre à l’ordre du jour au Conseil de Paris les problèmes d’insalubrité des logements sociaux de la capitale, indique Le Parisien. Le but : entreprendre une vaste rénovation de ces logements. Pour attirer l’attention du Conseil de Paris sur un sujet, les habitants concernés doivent être au moins 5.000 à se manifester. Comme le prévoit le règlement intérieur, le Conseil d’élus devra alors se saisir du sujet, d’où l’objectif affiché de 5.000 signatures de Pierre-Yves Bournazel.

L’élu parisien a décidé de lancer cette pétition après avoir rencontré Soria. Cette femme vit avec sa famille dans un logement social géré par Paris Habitat, dans le 18e arrondissement de la capitale. Soria s’inquiète du dépérissement de ce trois pièces où elle vit depuis 24 ans, évoquant notamment un plancher qui gondole, des problèmes d’isolation ainsi que des moisissures. Une chambre est même devenue inutilisable. En cause : le plancher, qui a "tellement gonflé d’eau que des monticules se sont formés", raconte Soria au Parisien. Autre source d’inquiétude : une installation électrique apposée sur un mur imbibé d’eau.

Soria raconte également vivre avec la fenêtre ouverte pour tenter de "faire sécher sols et murs", imbibés par l’humidité. Elle évoque son logement comme une "passoire thermique insalubre". Alors que la famille demande à être relogée depuis 2017, Paris Habitat répond être (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Paris, les gardiens de ce bailleur peuvent mettre des contraventions aux locataires
Malgré les premières interdictions, la part de passoires thermiques sur le marché reste stable
Copropriété : comment réaliser jusqu’à 30% d’économies de chauffage… sans travaux
Immobilier : quel impact a eu l’inflation sur les prix dans votre ville ?
Crédit immobilier : le taux d’usure sera revalorisé tous les mois dès le 1er mars