Marchés français ouverture 7 h 8 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0478
    +0,0012 (+0,12 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 483,38
    -1 826,49 (-6,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Orlan-10, le surprenant drone russe conçu avec une bouteille en plastique et de l'adhésif

Sur les réseaux sociaux, vous avez peut-être déjà vu passer des photos de ce drone de reconnaissance, l'Orlan-10, utilisé massivement par l'armée russe sur le sol ukrainien. Créé il y a une dizaine d'années et fabriqué par la société russe Special Technology Center basée à Saint-Pétersbourg, l'Orlan-10 est très souvent photographié une fois abattu comme un butin de chasse par l'armée ukrainienne, rapporte cet article de Korii du mercredi 27 avril. Les photos sont ensuite diffusées sur les réseaux sociaux, à l'image de ce post Twitter du 26 avril.

L'appareil est considéré comme une version low-cost du drone de reconnaissance "Ptero", rapporte le média spécialisé dans les nouvelles technologies, bien qu'il coûte tout de même entre 81.000 et 93.000 euros. Mais ce qui a amusé la Toile ces derniers jours, c'est que de nombreux drones seraient réparés avec des objets de fortune. Une bouteille plastique remplacerait ainsi un réservoir manquant, comme on peut le voir sur cet autre post Twitter.

Dans cette autre vidéo publiée le 10 avril dernier, la prise de vue est réalisée par ... un simple appareil photo, comme le montre ce drone démonté par ce qui semble être un membre de l'armée ukrainienne dans un but évident de décrédibiliser les forces russes. Il serait même parfois colmaté par du simple adhésif, rapporte Korii.

Mais élément important, relevé par d'autres internautes : la société russe à l'origine de sa fabrication n'apporterait que la coque et et le récepteur de navigation. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec le Covid-19, le nombre de jours de grève en chute en 2020
Convoqué devant la justice à cause du chant de son coq
Face à la flambée du prix de l'électricité, cette capitale prend une décision radicale
Molnupiravir : grâce à son traitement anti-Covid, les ventes de Merck bondissent
Accès aux soins : la grande consultation de Macron n'emballe pas les médecins généralistes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles