La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 730,48
    +239,79 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    15 448,12
    +212,28 (+1,39 %)
     
  • Nikkei 225

    28 820,09
    -278,15 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,1686
    +0,0080 (+0,69 %)
     
  • HANG SENG

    25 555,73
    -73,01 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    51 994,62
    +1 085,27 (+2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,73
    +72,36 (+5,10 %)
     
  • S&P 500

    4 596,42
    +44,74 (+0,98 %)
     

Opinion. La Nouvelle-Zélande, “un faux paradis pour ultra-riches”

·2 min de lecture

Dans un billet publié dans le Guardian, Max Harris dénonce l’attitude des ultra-riches vis-à-vis de la Nouvelle-Zélande, qui lui rappelle celle des colons il y a près de deux siècles.

Dans le sillage de la pandémie, la Nouvelle-Zélande a vu sa cote de popularité augmenter en flèche. Beaucoup ont loué la réussite de ce pays du Pacifique à contrôler la propagation du Covid-19, au point d’en faire le meilleur endroit pour survivre en cas d’effondrement global de notre société, selon certains.

À lire aussi: Variant Delta. Certains pays sont devenus des forteresses

Déjà populaire avant l’arrivée du virus, la Nouvelle-Zélande est devenue l’une des destinations favorites de l’élite aisée du monde entier. Ce nouveau statut gagné par l’archipel ne plaît guère à Max Harris, écrivain et doctorant, qui a vivement dénoncé, dans les colonnes du Guardian, ce qu’il perçoit comme un opportunisme.

Reproduction de la colonisation

Pour lui, cette attirance nouvelle des ultra-riches pour son pays d’origine reprend certaines doctrines utilisées lors de la colonisation, qui influenceraient encore nos pensées aujourd’hui. Pendant longtemps, en Nouvelle-Zélande comme ailleurs, les colons expliquaient ainsi avoir “découvert” des territoires “qui n’appartenaient à personne”, ce qui leur permettait de prendre le contrôle de terres et de les revendiquer.

Plusieurs peuples y vivaient pourtant déjà depuis des centaines d’années, sans que les colons ne s’en émeuvent :

Cette fausse image a servi par le passé à justifier la colonisation. Elle est maintenant utilisée pour préparer le terrain à une nouvelle colonisation par les super-riches. Un lien direct peut être tracé entre les descriptions coloniales de la Nouvelle-Zélande comme un territoire vide, démographiquement et légalement, et

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles