La bourse ferme dans 4 h 28 min
  • CAC 40

    6 651,52
    +67,90 (+1,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 179,39
    +33,45 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    34 814,39
    +236,82 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1773
    -0,0053 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 779,40
    -15,40 (-0,86 %)
     
  • BTC-EUR

    40 627,90
    -96,10 (-0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,80
    +33,59 (+2,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,51
    -0,10 (-0,14 %)
     
  • DAX

    15 694,88
    +78,88 (+0,51 %)
     
  • FTSE 100

    7 047,91
    +31,42 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    15 161,53
    +123,77 (+0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 480,70
    +37,65 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    30 323,34
    -188,37 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    24 667,85
    -365,36 (-1,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,3821
    -0,0015 (-0,11 %)
     

Olivier Véran : cet argument imparable avec lequel il a cloué le bec des antivax et des sceptiques

·1 min de lecture

Le mouvement anti-vaccin prend de l'ampleur. Depuis les débuts de la pandémie de coronavirus, les militants antivax sont nombreux à pointer le gouvernement du doigt, l'accusant de les faire vivre en pleine "dictature sanitaire." Méfiance et aversion qui n'ont fait que grandir, notamment à la suite de l'instauration du pass sanitaire. Sous le feu des critiques, en tant que ministre des Solidarités et de la Santé, et donc incarnant malgré lui la lutte contre le Covid-19, Olivier Véran a fait part de son exaspération. Il n'a pas hésité à leur clouer le bec une bonne fois pour toutes, alors qu'il a accepté de répondre à des questions des lecteurs du quotidien Le Parisien, ce vendredi 23 juillet.

"Si on était en dictature", a-t-il amorcé, "je ne passerais pas des jours et des nuits à débattre de milliers d'amendements. Si on était en dictature, il n'y aurait pas des milliers de Français qui pourraient manifester." Référence à peine voilée aux nombreuses manifestations anti-pass sanitaire qui ont lieu en France, permettant aux antivax de se faire entendre. Olivier Véran ne s'arrête pas là, visiblement prêt à mettre les choses au clair. "Si on était en dictature, pensez-vous pouvoir l'affirmer aussi cash en face d'un ministre ?" Le compagnon de Coralie Dubost l'assure : "le pass sanitaire, on y mettra fin à la minute où nous le pourrons. La loi nous autorise à l'utiliser au plus tard jusqu'au 31 décembre."

Olivier Véran est-il sous pression ?

Il dit (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Emmanuel Macron : son énorme tacle aux antivax et aux anti-pass sanitaire depuis Tahiti
Emmanuel Macron : ce très joli cadeau qu'il a emporté dans ses valises
Anne Hidalgo : son fils Arthur fête son exploit au Havre
Olivier Véran : la pique camouflée du ministre contre Didier Raoult
Valérie Pécresse : pourquoi son mari avait-il fait polémique en 2016 ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles