La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    41 343,71
    +661,25 (+1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Oliver Stone : "C'est la CIA qui a tiré sur Kennedy"

·2 min de lecture

En 1991, dans « JFK », le réalisateur Oliver Stone s’attaquait déjà à l’énigme de Dallas. Aujourd’hui, il s’appuie sur des documents déclassifiés pour raviver la thèse de l’opération menée par la CIA. Pour « JFK revisité. De l’autre côté du miroir », qu’il vient de présenter à Cannes, il n’a pas pu trouver de financement en Amérique. Il raconte à Paris Match son combat pour transmettre aux jeunes cet appétit de vérité.

Paris Match. Pourquoi revenir sur l’assassinat de John F. Kennedy, près de trente ans après la sortie, en janvier 1992, de votre film “JFK” ?
Oliver Stone. Parce que ce qui s’est passé en novembre 1963 est une monstruosité qui a changé l’Amérique à jamais. Ce n’est qu’à la fin des années 1980, en lisant le livre de Jim Garrison, le procureur qui a inspiré mon film, que je me suis plongé dans cette enquête. L’immense succès de “JFK” a provoqué ensuite la déclassification d’un certain nombre de documents. Avec ce nouveau documentaire, je ne prétends pas parvenir au même résultat, mais j’espère inciter la jeune génération – à laquelle il est dédié – à reprendre le flambeau.

Lire aussi:DANS LES ARCHIVES DE MATCH Quand Oliver Stone interviewait Fidel Castro

Qu’apprend-on de plus dans ce nouveau documentaire ?
Je m’appuie sur les documents déclassifiés après la sortie de “JFK”, et sur des entretiens avec les membres de la dernière commission d’enquête [Assassination Records Review Board, ARRB] chargée de revisiter la tragédie. On apprend que, selon quarante personnes ayant vu le cadavre de JFK à l’hôpital Parkland juste après l’assassinat, les photos officielles présentées ne lui correspondent pas, ce qui signifie qu’elles ont été trafiquées. Quarante personnes ! Toutes affirment avoir vu une plaie béante à l’arrière du crâne, provoquée par une balle venant de l’avant et non pas de l’arrière. Cela remet en question la thèse du tueur solitaire, Lee Harvey Oswald, posté en haut d’un dépôt de livres situé derrière la voiture du président…

Lire aussi:50 ans après l'assassinat de Robert Kennedy, son fils ne croit plus à la version officielle

Vous dites que Lee Harvey Oswald n’a peut-être même pas tiré une balle…
Oui. Selon la(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles