Publicité
La bourse ferme dans 38 min
  • CAC 40

    7 591,68
    -30,34 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 912,03
    +14,59 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    40 358,81
    -56,63 (-0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0045 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    2 405,50
    +10,80 (+0,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 973,33
    +361,18 (+0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,50
    -4,76 (-0,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,95
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 544,69
    +137,62 (+0,75 %)
     
  • FTSE 100

    8 170,42
    -28,36 (-0,35 %)
     
  • Nasdaq

    18 002,75
    -4,82 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    5 562,03
    -2,38 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2910
    -0,0023 (-0,18 %)
     

«Oh Baby» : à quoi vont ressembler les hôtels «low cost» lancés par les fondateurs de Mama Shelter ?

Matt Brown

Les fondateurs de Mama Shelter se diversifient. L'entrepreneur Serge Trigano, fondateur de l'enseigne hôtelière urbaine, est en train de signer les premiers contrats pour son projet «Oh Baby», des hôtels économiques à la périphérie des villes, a-t-il indiqué mardi au congrès du GHR.Pour cette marque qui se veut «eco-friendly» avec des constructions «en bois et béton bas-carbone», «on est en train de signer les premiers contrats», a indiqué l'entrepreneur, précisant espérer les boucler «d'ici la fin de l'année».

La marque a été lancée en collaboration avec Philippe Starck, tout comme la chaîne Mama Shelter, rachetée par le groupe Accor et dont le premier hôtel a ouvert à Paris en 2008, pour 17 établissements aujourd'hui et dix autres en projet. «On a la chance qu'à la différence du lancement de Mama Shelter, où j'ai un peu ramé, là on a un fonds qui nous donne de l'argent pour développer les 15 premiers», a-t-il ajouté, soit une levée de fonds de 220 millions d'euros auprès d'Atream.

«Oh Baby» sera de «l'hôtellerie abordable», entre 110 et 120 euros la nuit, implantée à la périphérie des grandes villes, précise-t-il. «Je crois beaucoup à l'épanouissement des villes moyennes. Je pense qu'on va connaître dans les années qui viennent une évolution dans nos métiers. (...) le train va devenir un moyen de transport de plus en plus important et on va redécouvrir la France», anticipe-t-il.

Comme pour le Mama Shelter, où le menu avait été composé par le chef Alain Senderens, Serge Trigano (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Kering et LVMH rechutent en Bourse, la croissance de Burberry «ralentit considérablement en Chine»
CAC 40 : la Bourse reprend son souffle, l'industrie aux Etats-Unis et Vallourec en ligne de mire
Ces entreprises s'apprêtent à donner ou vendre à prix coûtant des tonnes de denrées alimentaires à des associations
Plombé par ses déboires dans l'éolien, Siemens Energy voit rouge
Dans cette région, si les trains sont en retard, la SNCF va devoir sortir le chéquier