Publicité
La bourse ferme dans 7 h
  • CAC 40

    7 536,52
    +33,25 (+0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 876,00
    +36,86 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0712
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • Gold future

    2 335,50
    -13,60 (-0,58 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 784,37
    -118,50 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 387,53
    -0,63 (-0,05 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,70
    +0,25 (+0,32 %)
     
  • DAX

    18 077,59
    +75,57 (+0,42 %)
     
  • FTSE 100

    8 158,51
    +11,65 (+0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2676
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Nucléaire, crise agricole, droits de douane… que retenir du débat entre Gabriel Attal et Jordan Bardella ?

THOMAS SAMSON POOLAFP

La campagne des élections européennes bat son plein, et elle connaît sans doute là son acmé. Jeudi 23 juin au soir, le candidat du Rassemblement national, Jordan Bardella, et le Premier ministre Gabriel Attal, ont croisé le fer lors de l’émission télévisée L’événement sur France 2. L’économie a évidemment été au cœur des débats entre les deux hommes politiques, figures de proue de leurs mouvements respectifs. Dès son propos liminaire, Jordan Bardella a évoqué le sujet.

En effet, le président du Rassemblement national a attaqué son adversaire du soir sur son bilan, «celui de M. Attal, de M. Macron, de l’Europe de Macron, qui depuis maintenant sept ans rogne le pouvoir d’achat des Français avec l’augmentation des prix de l’énergie, impose la submersion migratoire, une vision punitive de l’écologie et la concurrence déloyale». Le premier thème abordé a d’ailleurs directement été la question économique.

Jordan Bardella a dénoncé un «décrochage économique majeur» qui fait courir «un risque d’effacement de la France sur la scène européenne, mais aussi sur la scène internationale». Du «libre-échange total au juste échange», a-t-il défendu, évoquant le «patriotisme économique». Un libellé qui n’a pas manqué de faire réagir le Premier ministre, qui l’a interrogé sur une de ses propositions majeures : la priorité nationale dans la commande publique. «Je souhaite que les agriculteurs que vous avez mis en grande difficulté par vos politiques puissent être prioritaires dans les jours qui viennent», (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dérivés du cannabis : ces nouveaux produits bientôt interdits en France
Réforme de l’assurance chômage : bonus à la reprise de l’emploi, une bonne nouvelle pour les seniors ?
A Vivatech, Elon Musk accuse Google, OpenAI et Microsoft de «mentir» sur l’IA
87 mètres carrés pour moins de 1 000 euros : comment la RATP loge ses employés à prix cassés
Flambée de la taxe foncière, l’indemnisation du chômage ciblée… L'actu éco en 120 secondes