La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 229,85
    +365,89 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Avec son nouveau centre thermal, La Roche-Posay revient à sa source

© David Darrault

C’est l’une des « pépites » de L’Oréal . Si le numéro un mondial de la beauté en compte beaucoup au sein de ses quatre divisions, La Roche-Posay occupe néanmoins une place particulière sur le podium. Cette marque très connue des dermatologues, dont le nom est lié à une source d’eau thermale dans la Vienne, a été rachetée par le groupe dirigé par Nicolas ­Hieronimus en 1989. Intégrée à la division « cosmétique active » (dont la taille a doublé en quatre ans, à 3,9 milliards d’euros), qui comporte trois autres marques dont CeraVe, elle bat record sur record depuis deux décennies. Parti d’un chiffre d’affaires de 18 millions d’euros lors de l’acquisition, le fabricant de crèmes best-­sellers comme Lipikar (pour peaux sèches) ou ­Anthelios (solaires) a franchi le seuil du ­milliard d’euros en 2020. Et vise désormais celui des 2 milliards d’euros de ventes à relativement court terme.

Innover dans le champ des maladies de la peau

Pour renouer avec ses racines historiques, La Roche-Posay va inaugurer le 23 juin un centre dermatologique à l’endroit où elle est née, installé dans quatre bâtiments. L’investissement, dont le montant reste secret, a été « considérable », pour un enjeu important. « Ce sera un centre thermal de nouvelle génération, explique, enthousiaste, sa directrice générale, Lætitia ­Toupet. Il comporte évidemment les structures nécessaires aux cures, prescrites par des médecins et remboursées par la Sécurité sociale, mais aussi une piscine d’eau thermale, une boutiq...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles