Marchés français ouverture 3 h 44 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 622,93
    +76,75 (+0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,2158
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    29 454,02
    +62,76 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    26 051,01
    -740,46 (-2,76 %)
     
  • CMC Crypto 200

    637,95
    -9,37 (-1,45 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Noël : les Français prêts à dépenser 50 euros de plus que l'an passé

Benoît LETY
·1 min de lecture

603 euros : tel est le « budget Noël » qu’anticipent les Français selon une étude CSA pour Cofidis et Rakuten. Un budget en nette hausse, de 54 euros, par rapport à 2019, malgré le confinement et les restrictions d’achat actuelles.

Le président de la République Emmanuel Macron donnera-t-il une lueur d’espoir aux Français désireux de passer les fêtes en famille ? Fin du suspense ce soir, à 20h, du moins en partie puisque la gestion de la crise sanitaire du Covid-19 est synonyme d’adaptations au fil des semaines. Un risque dont une large majorité de Français ont conscience : 63% des ménages interrogés (1) redoutent que les fêtes de fin d’année soient annulées dans leur famille ou chez leurs amis face au contexte sanitaire.

Peu importe ces incertitudes : les Français interrogés pour cette 4e édition de l’étude consacrée au budget de Noël comptent tout de même dépenser pour Noël. Et plus que l’an passé : 603 euros, en moyenne, en incluant cadeaux, transport, décoration et repas. Un budget global en forte hausse, de 54 euros, par rapport à 2019. Et c’est la première fois en 3 ans que le budget moyen dépasse le cap des 600 euros ! Les personnes interrogées flambent toutefois moins qu’en 2017, quand CSA Research et Cofidis estimaient à 749 euros ce budget Noël moyen…

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Assurance vie : ce que le fonds euros peut encore vous rapporter
- Black Friday : 1 an d'Eurosport pour 30 euros
- Banque : pourquoi N26 chamboule son offre avec Smart