Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 411,21
    +260,88 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    17 496,82
    -192,54 (-1,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0740
    +0,0043 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 428,96
    -3 922,39 (-6,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 230,61
    -79,11 (-6,04 %)
     
  • S&P 500

    5 447,87
    -16,75 (-0,31 %)
     

« On ne les a jamais utilisés » : François Fillon admet avoir boudé les téléphones sécurisés quand il était Premier ministre

Interrogé par une commission d’enquête sur les ingérences étrangères, François Fillon a reconnu une très mauvaise hygiène numérique des politiques. Lui-même ne sécurisait guère ses échanges avec Nicolas Sarkozy, alors président.

C’est une petite phrase qui en dit long sur le rapport que peuvent entretenir les responsables politiques vis-à-vis de la sécurité des communications. D’après l’ancien Premier ministre François Fillon, les échanges téléphoniques qu’il avait avec Nicolas Sarkozy lorsqu’il était président de la République n’étaient jamais spécialement sécurisées.

« Le président Sarkozy et moi-même n’avons jamais utilisé autre chose que nos téléphones portables », a témoigné l’ancien locataire de Matignon. Il s’exprimait le 2 mai devant les membres de la commission d’enquête relative aux ingérences étrangères, à l’Assemblée nationale. Un extrait de l’intervention de François Fillon a été partagé sur Twitter.

PUBLICITÉ

François Fillon a été Premier ministre durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, de 2007 à 2012. Avant son élection, ce dernier utilisait un modèle de type Blackberry. Selon Sud-Ouest, il est censé l’avoir abandonné au lendemain de son élection, pour des raisons évidentes de sécurité et de confidentialité — Blackberry étant une marque étrangère.

[Lire la suite]