La bourse ferme dans 7 h 16 min
  • CAC 40

    6 483,59
    -6,41 (-0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 716,70
    +1,33 (+0,04 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0205
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 806,70
    -5,60 (-0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    22 529,56
    -1 015,41 (-4,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    534,13
    -23,22 (-4,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,75
    -0,75 (-0,83 %)
     
  • DAX

    13 552,77
    +17,80 (+0,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 478,08
    -10,07 (-0,13 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 581,76
    -421,68 (-2,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,2084
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Ne faites pas confiance à ce mail de sextorsion, c’est un bluff envoyé par des escrocs

Un mail a été envoyé par des escrocs à des centaines de milliers de Français, indiquant qu’ils sont en possession de vidéos compromettantes. Ce message n’est destiné qu’à tromper les destinataires en échange d’une somme d’argent.

Une campagne de sextorsion sévit sur le sol français. Plusieurs centaines de milliers de mails – entre 100 000 et 350 000 – ont été envoyés quotidiennement, avec le même message de chantage. Les malfaiteurs expliquent aux destinataires qu’ils sont parvenus à hacker leur ordinateur, et donc la webcam, et qu’ils sont désormais en possession d’une vidéo de la victime se rendant sur un site pornographique. Si la personne ciblée ne paie pas la somme de 1 450 € dans les 48 heures en bitcoin, sur un portefeuille de crypto-monnaies, ils enverront les images capturées à ses proches.

Un exemple de mail
Un exemple de mail

On vous rassure, ce mail est un bluff. La campagne a été repérée par l’entreprise Vade, spécialisée en cybersécurité, qui a partagé les images de mails avec Numerama. Ce bluff se propage depuis le 19 juillet 2022. Les experts en cyber ont analysé les mails frauduleux et en concluent que les pseudo-hackers n’ont infiltré aucun ordinateur. Les arnaqueurs tentent seulement de tromper leur victime en jouant sur la panique. Dans les faits, c’est même un botnetun réseau d’appareils connectés infectés et détournés vers un autre objectif – qui se charge d’envoyer des mails génériques.

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles