Publicité
Marchés français ouverture 8 h 13 min
  • Dow Jones

    38 111,48
    -330,06 (-0,86 %)
     
  • Nasdaq

    16 737,08
    -183,50 (-1,08 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0837
    +0,0029 (+0,27 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 082,59
    +649,36 (+1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 430,13
    -25,73 (-1,77 %)
     
  • S&P 500

    5 235,48
    -31,47 (-0,60 %)
     

Nagui : une petite fille lui met un sacré vent dans "N'oubliez pas les paroles"

Capture France 2

Cela fait plusieurs années que Nagui anime l'émission N’oubliez pas les paroles. Dans celle-ci, les candidats s'enchaînent dans le but d'obtenir le micro d'argent et de remporter une grosse somme d'argent. Pour cela, ils doivent chanter et retrouver les mots manquants de la chanson qu'ils ont choisie. Proche de son public et notamment des enfants qui assistent au tournage, Nagui est très touché lorsqu’ils viennent avec des dessins. Mardi 31 janvier 2023, c’est Clara, qui a souhaité lui faire un cadeau. Alors que Louis défendait sa place de maestro, la petite fille est montée sur la scène pour offrir son dessin à l'animateur. Une fois le morceau terminé, il a voulu la remercier. "Eh ben voilà, il y en a qui s’énervent et moi j’ai de la chance", a-t-il commencé avant de poursuivre : "Merci Clara. Tu veux faire une déclaration ?". La principale concernée répond rapidement que oui, ce à quoi Nagui ajoute : "Tu veux dire quoi ?". S’il s’attendait à quelque chose de spécial, Clara a simplement affirmé : "Rien", faisant ainsi rire le public mais aussi Nagui. L’animateur l’a remerciée à nouveau avant de l’inviter à retourner s'asseoir dans le public. Une séquence remarquée.

Nagui fait partie des animateurs préférés des Français, notamment puisqu’il n’a pas sa langue dans sa poche. Lorsque quelque chose le dérange, celui qui a recadré le nouveau maestro, n’hésite pas à le faire savoir, toujours avec une touche d’humour. En effet, ce n’est pas la première fois qu’il est ignoré en pleine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite