La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 772,60
    -15,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    22 680,08
    -274,65 (-1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

"Il est nécessaire d'aller plus loin" dans la réforme de l'assurance chômage, estime Olivier Dussopt

"Il y a une urgence: que la réforme de l’assurance chômage, décidée en 2019 et mise en œuvre en 2021 du fait du Covid, voit ses règles prolongées. Elles arrivent à échéance le 1er novembre 2022", explique le ministre du Travail Olivier Dussopt, dans une interview publiée ce mardi 26 juillet au Parisien. Il est "nécessaire d'aller plus loin" en ce qui concerne la réforme de l'assurance chômage, estime le ministre. Alors que l'exécutif s'est fixé pour objectif d'atteindre le plein emploi à horizon 2027, soit un taux de chômage autour de 5% contre 7,3% actuellement, M. Dussopt assure que cet objectif est "possible" grâce aux réformes du RSA et de l'assurance chômage.

Cela passera par un texte de loi présenté à la rentrée, qui sera le premier au menu du Parlement au retour de la trêve estivale à partir de début octobre. Le ministre explique que le gouvernement entend prolonger ces règles controversées "pour permettre à cette réforme de continuer à produire ses effets positifs et réfléchir à l’étape d’après". "Il est nécessaire d’aller plus loin", poursuit-il. "Nos règles d’indemnisation doivent tenir compte de la situation du marché de l’emploi, comme le fait, par exemple, le Canada. Quand ça va bien, on durcit les règles et, quand ça va mal, on les assouplit", explique-t-il, reprenant un engagement de campagne d'Emmanuel Macron.

"Nous aborderons ce sujet dès la rentrée avec les partenaires sociaux", ajoute M. Dussopt. "Des pistes peuvent être ouvertes, sur la durée d’indemnisation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il gagne au Loto et démissionne sur-le-champ
Dans les avions, les masques à oxygène ne permettent de respirer que quelques minutes
RSA : la droite veut réviser son mode de calcul pour corriger une injustice
Les gagnants et perdants de la remontée des taux d'intérêt
La France en 2030 : comment l'innovation va nous sortir de la crise

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles