La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 909,64
    +58,26 (+1,20 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 198,86
    +27,45 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    28 335,57
    -28,09 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1868
    +0,0042 (+0,36 %)
     
  • Gold future

    1 903,40
    -1,20 (-0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    10 957,91
    -264,12 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,05
    -1,40 (-0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,78
    -0,86 (-2,12 %)
     
  • DAX

    12 645,75
    +102,69 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    5 860,28
    +74,63 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    11 548,28
    +42,28 (+0,37 %)
     
  • S&P 500

    3 465,39
    +11,90 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    23 516,59
    +42,32 (+0,18 %)
     
  • HANG SENG

    24 918,78
    +132,65 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3038
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Mutuelle santé : le palmarès des départements où elle est la moins chère

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture

A partir du 1er décembre 2020, passée la première année du contrat, il sera possible de changer de mutuelle à sa guise. Un nouveau droit essentiel selon Fabien Soccio, spécialiste de l'assurance chez Meilleurtaux.com, qui analyse ce baromètre départemental des prix des assurances santé (1) révélé mardi : « Avec des tarifs qui ne cessent de grimper, il va être de plus en plus difficile pour les seniors de correctement se soigner. Le renoncement aux soins est un acte qui concerne déjà plus d'un Français sur deux et, dans la majorité des cas, pour des raisons financières. Et il y a fort à parier qu'ils seront demain bien plus nombreux encore si les tarifs des complémentaires santé poursuivent leur augmentation ». Tour d'horizon sur la base de trois profils distinctifs : jeune actif, famille avec deux enfants et couple de seniors.

Mutuelle santé : deux nouveaux indices pour savoir si vous payez trop cher

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crédit immobilier : cette solution inattendue pour réussir à emprunter
- Taux d'épargne : plus de 20% en 2020, un record
- Taxe d'habitation : pourquoi j'ai 138 euros à payer malgré l'exonération