La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 974,88
    +182,21 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 881,80
    +101,27 (+0,69 %)
     
  • Nikkei 225

    27 728,12
    +144,04 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,1841
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 204,69
    -221,86 (-0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    34 196,64
    +487,20 (+1,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    998,20
    +22,31 (+2,29 %)
     
  • S&P 500

    4 420,23
    +17,57 (+0,40 %)
     

Le mot du jour. “#ImDone” : les Britanniques crient leur ras-le-bol des restrictions

·1 min de lecture

Tout au long du lundi 14 juin, alors que Boris Johnson s’apprêtait à annoncer le report du Freedom Day — la levée totale des restrictions sanitaires —, initialement prévu le 21 juin, des milliers d’internautes britanniques se sont exprimés sur Twitter pour dire qu’ils n’en pouvaient plus.

On le savait depuis plusieurs jours déjà. Dépassé par la propagation du variant Delta, connu aussi sous le nom de “variant indien”, le Premier ministre britannique, Boris Johnson, s’est vu contraint, le lundi 14 juin, de repousser de quatre semaines la levée des dernières restrictions anti-Covid au Royaume-Uni, prévue le 21 juin. Quelques heures avant son annonce, le hashtag #ImDone est devenu viral sur les réseaux sociaux outre-Manche. Cette expression signifie, selon le contexte et le degré d’indignation de la personne qui l’énonce : “C’est bon pour moi”, “Je n’en peux plus” ou “J’ai eu ma dose”.

À lire aussi: Covid-19. Face au variant Delta, le Royaume-Uni retarde la levée des restrictions sanitaires

Dans un tweet typique relayé par le Daily Telegraph, une internaute s’explique : “J’ai eu le Covid, j’ai des anticorps, j’ai eu les deux vaccins, j’ai porté un masque, je suis désinfectée presque à mort. Je n’ai pas vu ma fille pendant trois mois l’année dernière ; mon fils, pendant six mois (à cause de nos emplois). Je ne suis pas une experte, donc j’ai dû faire confiance aux autres. Mais maintenant, #ImDone. C’est fini.”

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Selon un professeur de psychologie cité par le quotidien de droite :

Nous sommes arrivés au point où nous en avons tous assez. La situation affecte tout le monde sur le plan des émotions. ‘I’m done’ pourrait signifier : ‘Nous ne pouvons plus accepter de restrictions.’ Ou encore : ‘Je vais vivre ma

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles