Marchés français ouverture 5 h 13 min
  • Dow Jones

    29 638,64
    -271,73 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    12 198,74
    -7,11 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 813,21
    +379,59 (+1,44 %)
     
  • EUR/USD

    1,1957
    +0,0023 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 483,63
    +142,14 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    16 419,79
    +76,54 (+0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    385,23
    +20,63 (+5,66 %)
     
  • S&P 500

    3 621,63
    -16,72 (-0,46 %)
     

Il profite de la mort de son voisin pour lui voler sa carte bleue et déclare le décès quatre jours plus tard

·2 min de lecture
Le voisin sans scrupules a dépensé près de 3000 euros avec la carte bancaire du défunt (REUTERS/Philippe Wojazer)
Le voisin sans scrupules a dépensé près de 3000 euros avec la carte bancaire du défunt (REUTERS/Philippe Wojazer)

À Vannes, un homme âgé de 60 ans est poursuivi pour “escroquerie, abus de confiance aggravée et atteinte à l’intégrité d’un cadavre” après avoir attendu quatre jours pour déclarer la mort de son voisin. Dans l’intervalle, il avait utilisé la carte bancaire du défunt pour effectuer toutes sortes d’achats.

Il n’a pas hésité à dépouiller le cadavre de son voisin. Le 22 septembre dernier, un homme âgé de 60 ans s’est rendu au commissariat de Vannes (Morbihan) pour signaler la mort de son voisin âgé de 59 ans et qui souffrait de graves problèmes de santé. Arrivés au domicile de ce dernier, les policiers constatent son décès, datant de “plusieurs jours” selon ActuMorbihan.

Banale jusqu’ici, l’histoire aurait pu s’arrêter là, mais le surlendemain, la police enregistre une plainte déposée par le fils du défunt. En consultant le compte bancaire de son père, celui-ci a en effet constaté des mouvements pour le moins étonnants, survenus entre le 19 et le 22 septembre, soit juste avant que son décès ne soit déclaré.

Des cartouches de cigarette et des revues pornographiques

Au total, les dépenses effectuées avoisinent les 3 000 euros et concernent des produits qui, selon son fils, “ne lui correspondent pas”. Parmi les achats on trouve ainsi des cartouches de cigarette ou encore des revues pornographiques... En suivant cette piste, les enquêteurs vont obtenir les images de vidéosurveillance des commerçants concernés et constater que l’acheteur était en fait... le voisin qui avait déclaré le décès !

Interpellé et placé en garde à vue, le sexagénaire ne tarde pas à reconnaître les faits. Il s’était en fait aperçu du décès de son voisin le 19 septembre et lui avait alors subtilisé sa carte bancaire. Pendant quelques jours, il s’en est donc servi pour effectuer divers achats, pensant pouvoir éviter les soupçons en déclarant plus tard le décès. Raté : le voisin sans scrupules est désormais poursuivi pour “escroquerie, abus de confiance aggravée et atteinte à l’intégrité d’un cadavre” et devrait être jugé en septembre 2021.

Ce contenu peut également vous intéresser :