Marchés français ouverture 4 h 24 min
  • Dow Jones

    31 176,01
    -12,39 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    13 530,92
    +73,67 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 646,99
    -109,87 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2179
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 510,00
    -417,76 (-1,40 %)
     
  • BTC-EUR

    25 212,64
    +705,71 (+2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    607,48
    -72,43 (-10,65 %)
     
  • S&P 500

    3 853,07
    +1,22 (+0,03 %)
     

Il volait des colis dans les boîte aux lettres, sa femme s'occupait de les revendre sur Internet

·2 min de lecture
Un couple montpelliérain a été interpellé lundi, après s'être lancé pendant plusieurs mois dans le trafic de colis volés.

Pendant plusieurs mois, un couple montpelliérain s'est lancé dans un trafic de colis. L'homme les volait dans les boîtes aux lettres et sa compagne les revendait sur internet. Le procès est prévu en avril prochain.

Une affaire rondement menée. Pendant de longues semaines, un couple de Montpelliérain s'est adonné à un trafic peu courant : celui des colis volés. L'homme, âgé de 29 ans, les dérobait dans les boîtes aux lettres, et sa compagne, de 27 ans, les revendait sur le web.

REGARDEZ >> Noël : les livraisons de colis battent leur plein

En tout, près de 75 colis ont été retrouvés par la police au domicile du couple lundi, rapporte Midi Libre. L'enquête menée pour mettre fin à cette escroquerie organisée a démarré mi-novembre, lorsqu'une habitante du secteur mairie à Montpellier a déposé une plainte après avoir surpris un homme ouvrir le panneau des boîtes aux lettres de sa résidence à l'aide d'un jeu de clés universel, prendre plusieurs colis, avant de fuir à toute vitesse.

Le voleur était déjà bien connu des services de police

Ce que le voleur ne savait pas, c'est que l'immeuble était doté de caméras de surveillance. La police a ainsi pu aisément l'identifier et démarrer sa filature pour le "coincer". Lundi, l'escroc a donc été interpellé vers 17 heures, après une "tournée" de halls d'immeubles fructueuses.

Sa voiture regorgeait de colis volés, tout comme le domicile du couple. Placé en garde à vue, le voleur, déjà bien connu des services de police et recherché pour une peine de prison de 30 mois qu'il n'avait pas exécutée, a reconnu les faits. Et il a avoué que sa compagne avait pour rôle de revendre les objets sur internet mais aussi sur un marché aux puces semi-clandestin du quartier de la Paillade.

Le couple devra répondre de ses actes en avril devant le tribunal judiciaire de Montpellier

Le couple devra répondre de ses actes en avril prochain devant le tribunal judiciaire de Montpellier. Libre, la jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire en attendant le procès, tandis que son compagnon a été directement mis en prison.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :