La bourse ferme dans 1 h 33 min
  • CAC 40

    6 653,52
    +15,06 (+0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 160,74
    +2,23 (+0,05 %)
     
  • Dow Jones

    35 024,29
    +226,29 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1705
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 752,80
    +1,10 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    37 213,48
    +6,95 (+0,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 082,79
    -18,73 (-1,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,66
    +1,68 (+2,27 %)
     
  • DAX

    15 555,97
    +24,22 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 056,04
    +4,56 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    14 892,74
    -154,96 (-1,03 %)
     
  • S&P 500

    4 444,18
    -11,30 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    30 240,06
    -8,75 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    24 208,78
    +16,62 (+0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3710
    +0,0029 (+0,21 %)
     

Montpellier: un pharmacien pris pour cible par des manifestants anti-pass sanitaire

·2 min de lecture

Plusieurs dizaines de manifestants ont contraint le professionnel de la santé de replier son dispositif, mis en place afin de réaliser des tests de dépistage.

La scène s'est déroulée ce samedi, lors d'un rassemblement anti-pass sanitaire. Alors que près de 10.000 personnes défilaient dans le centre-ville de Montpellier, une tente de dépistage d'une pharmacie de la ville de l'Hérault a été prise pour cible par plusieurs personnes. Sur des images publiées par le site Midi-Libre, plusieurs individus ont crié "assassins" et "collabos" en s'approchant du dispositif. 

Au fil des minutes, la tension s'est fait de plus en plus forte dans le cortège montpelliérain. Face à la virulence de certains manifestants, le professionnel de la santé n'a eu d'autre choix que de replier sa tente. 

"Nous ne céderons rien" 

Interrogé sur le plateau de BFMTV quant à cette séquence, le médecin généraliste Jean-Luc Lemayre s'est dit choqué par la tournure des événements. "Ça me choque, on nous a applaudi lors de la première vague et là on nous agresse, en tant que soignant, mon rôle c’est de convaincre, pas d’obliger. J’espère que je ne reverrai pas ce genre d’images dans les semaines à venir", assure-t-il. 

En début de soirée, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a lui-aussi partagé la séquence sur son compte Twitter, accompagnée d'un message sans équivoque.

"Leur projet? Le chaos. Leur cible? Ceux qui nous protègent. Leur méthode? L’intimidation, la violence. À ceux-là, nous ne céderons rien. Un immense merci à tous les pharmaciens, à tous les soignants mobilisés au cœur de l’été pour nous protéger. Les Français vous soutiennent", a-t-il écrit.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles