Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 058,85
    -28,53 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    16 247,39
    -27,55 (-0,17 %)
     
  • Nikkei 225

    40 109,23
    +198,43 (+0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    16 595,97
    +6,53 (+0,04 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 697,82
    +4 030,67 (+6,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 138,18
    +1,10 (+0,02 %)
     

Monaco : la famille princière aurait placé une partie de sa fortune dans des paradis fiscaux

Qian Jun/MB Media/Getty Images

Une partie de la fortune de la famille princière de Monaco a été placée dans des paradis fiscaux, révèle une enquête récemment publiée dans le quotidien français Le Monde qui s’appuie sur des documents de l'ex-administrateur des biens de la Couronne tombé en disgrâce. Déjà secoué par plusieurs scandales autour du marché de l'immobilier, du limogeage de Claude Palmero, administrateur des biens princiers et ex-proche d'Albert II, qui a tourné à la guerre judiciaire, le richissime micro-Etat de la Côte d'Azur fait l'objet d'une nouvelle tempête après cette série d'articles du Monde sur la gestion de la fortune des Grimaldi. «Des sociétés offshore ont effectivement été créées au Panama en 1984 du temps de Rainier III», le père d'Albert II, a confirmé à l'AFP Me Jean-Michel Darrois, l'avocat du prince, ajoutant qu’il avait été demandé «à plusieurs reprises» à Claude Palmero de régulariser la situation, «ce qu’il n’a pas fait».

«Depuis que M. Palmero a été remplacé, tout cela est en train d’être liquidé», affirme l’avocat. Selon lui, M. Palmero avait néanmoins cessé depuis plusieurs années de payer les frais de gestion de trois sociétés sises aux Îles Vierges britanniques, un autre paradis fiscal, entraînant de facto la radiation de ces sociétés et des difficultés pour rétablir la famille princière dans ses droits. Selon Me Darrois, ces sociétés offshore aux Îles Vierges britanniques ont été créées avant 2002, soit également du temps de Rainier III. «Claude Palmero n’a jamais (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

JO de Paris 2024 : l'IA va assurer en partie la sécurité de l'évènement
Ski : comment Avoriaz veut préserver sa cash machine
Vitiligo : ce premier traitement disponible en France est-il remboursé par la Sécu ?
Colère des agriculteurs : la plateforme de remboursement du gazole non routier est ouverte
La SNCF annonce une nouvelle augmentation du prix des billets de TGV inOui