La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 989,04
    -211,63 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 850,54
    -201,81 (-1,44 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    +0,0058 (+0,48 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 802,77
    -135,53 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 242,71
    -56,25 (-4,33 %)
     
  • S&P 500

    4 151,98
    -33,49 (-0,80 %)
     

Comment les moins de 25 ans vont profiter des transformations économiques post-Covid

·1 min de lecture

La génération Z (née entre 1995 et 2010) n'est pas condamnée à subir les conséquences de la pandémie. Si pour l'heure, la fermeture des universités et des lieux de socialisation a attiré l'attention sur la détresse que vit une partie des jeunes, les transformations du marché du travail - dont certaines seront directement la conséquence du Covid-19 - profiteront à cette génération, selon une étude commandée par Snapchat à Oxford Economics dans six pays, dont la France.

Le développement de la technologie et les transformations induites par l'épidémie devraient profondément modifier les demandes en compétences en faveur des plus jeunes. Selon Oxford Economics, l'analyse des offres d'emploi des trois dernières années a déjà mis en évidence la croissance des besoins dans l'intelligence artificielle, la communication numérique, la sécurité de l’information, les réseaux et la technologie du cloud. La pandémie a aussi transformé les comportements, notamment en faveur des achats en ligne.

Une génération agile, créative et curieuse

La génération Z est plus susceptible de participer à l’apprentissage numérique.
La génération Z est plus susceptible de participer à l’apprentissage numérique.

La génération Z est plus susceptible de participer à l’apprentissage numérique.

(Snapchat / Oxford Economics) ...
Retrouvez cet article sur LeJDD