La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0797
    -0,0114 (-1,05 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 705,11
    -210,06 (-0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

La mini-fusée interplanétaire qui ramènera des échantillons de Mars entre en construction

MAV caisson
MAV caisson

La Nasa annonce que l’entreprise Lockheed Martin fabriquera la mini-fusée interplanétaire qui participera à la récupération d’échantillons martiens.

Aller sur Mars est difficile. Ramener des échantillons sur Terre l’est encore plus. C’est d’ailleurs à ce point complexe que cela n’a jamais été fait jusqu’à présent. Mais cela doit changer au cours de la décennie qui vient, grâce à la mission Mars 2020. Un rapatriement de prélèvements issus de la surface de la planète rouge doit être organisé par la Nasa.

Pour réussir ce transfert interplanétaire, l’agence spatiale américaine compte mobiliser plusieurs engins spatiaux, avec l’aide de son homologue européenne. Le but, en quelque sorte, est de se passer la précieuse cargaison d’un appareil à l’autre, jusqu’au retour sur Terre, dans une dizaine d’années. L’un d’eux, on le sait désormais, sera fabriqué par Lockheed Martin.

C’est l’agence spatiale américaine qui en a fait l’annonce, le 7 février 2022. L’entreprise, très active dans le domaine de la défense (elle fabrique notamment des avions de guerre, comme le F-22 Raptor, mais aussi des missiles), a également une forte présence dans le secteur spatial, avec son partenariat avec Boeing pour opérer des fusées, comme l’Atlas V, le Delta IV ou le Vulcan.

Une mini-fusée pour une mission d’importance

Et c’est justement pour cette dernière compétence que Lockheed Martin a été sélectionné par la Nasa : l’entreprise devra fabriquer une mini-fusée qui aura pour mission de transporter les échantillons depuis le sol martien jusqu’à une sonde qui aura été prépositionnée en orbite.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/