La bourse ferme dans 5 h 29 min
  • CAC 40

    5 746,41
    -37,00 (-0,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 333,37
    -15,23 (-0,45 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9647
    -0,0041 (-0,42 %)
     
  • Gold future

    1 650,90
    -4,70 (-0,28 %)
     
  • BTC-EUR

    19 798,24
    -88,76 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,32
    -7,22 (-1,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,26
    -0,48 (-0,61 %)
     
  • DAX

    12 221,63
    -62,56 (-0,51 %)
     
  • FTSE 100

    6 962,54
    -56,06 (-0,80 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0697
    -0,0160 (-1,47 %)
     

Le milliardaire Daniel Kretinsky s'offre un coûteux château près de Paris

Wikimedia Commons

Surnommé le "Versailles de l'Essonne", le château du Marais, situé dans le village du Val-Saint-Germain, était en vente depuis plusieurs années par les familles Frotier de Bagneux et de Pourtalès, propriétaires depuis plus d'un siècle. Cet été, le domaine a enfin trouvé un acquéreur. Selon les informations du Monde, jeudi 1er septembre, l’acheteur est l’homme d’affaires tchèque Daniel Kretinsky, dont la fortune est estimée à près de 5 milliards de dollars, selon le classement de Forbes. Le milliardaire a notamment investi en France dans les secteurs de la presse, de l'énergie et de la grande distribution.

Mais selon l’agence Bloomberg, le milliardaire ne résidera pas dans la somptueuse bâtisse. Il aurait en effet pour projet de la transformer en hôtel de luxe afin de développer des activités équestres dans le parc de quarante hectares. Le montant de la transaction atteindrait la coquette somme de 43 millions d’euros.

Avec ce rachat, le village du Val-Saint-Gervais espère déjà des retombées économiques. "Nous sommes un petit village et à part la tombe de Lino Ventura, nous n'avions pas grand-chose !" s'est réjoui le maire, Serge Deloges, dans le journal Les Échos. "Le château va avoir besoin de quatre à cinq années de rénovation. Donc cela va faire travailler les artisans du coin", projette-t-il.

Composé de cent pièces, dont un grand salon à l’italienne orné de 24 colonnes dans le style ionique grec, cet "hôtel particulier à la campagne" est considéré comme l’un des plus beaux édifices (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les clubs de foot à privilégier pour amortir le choc sur les actions : le conseil Bourse
Gaz : le gazoduc Nord Stream arrêté "complètement" jusqu'à la réparation d'une turbine
Bourse : un célèbre investisseur met en garde contre l'explosion imminente d'une "super bulle"
Bourse : Paris termine en forte en hausse porté par l'emploi américain
Aéroports de Roissy : environ un millier de bagages n'ont pas encore été restitués aux voyageurs