Publicité
Marchés français ouverture 8 h 10 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,22 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,94 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    39 154,85
    -439,54 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0842
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    17 311,05
    -158,31 (-0,91 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 334,06
    -478,49 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 342,71
    -23,19 (-1,70 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Un milliard d'euros détourné : cet agriculteur est jugé pour escroquerie

JLPC/Wikimedia Commons

Vaste affaire d’escroquerie dans le monde agricole. L’affaire, qui remonte à 2017, était jugée mardi 18 juin au tribunal correctionnel de Dieppe. Elle concerne une société spécialisée dans le négoce de céréales et la fourniture d’intrants aux agriculteurs en Seine-Maritime, relate Le Réveil. Le prévenu est un agriculteur de 44 ans, qui avait fait des études commerciales et financières et travaillé dans la banque avant de revenir dans l’entreprise familiale. Nos confrères rapportent qu'entre 2015 et 2017, il aurait commis de nombreuses escroqueries et se serait adonné à des faux en écriture, des abus de confiance, mais surtout à une cavalerie bancaire.

Et les montants évoqués sont vertigineux : la cavalerie financière est évaluée à 1,5 milliard d’euros et les chèques sans provision à 9,7 millions d’euros. Depuis, la société a été liquidée, laissant de nombreux agriculteurs sur le carreau, mais le liquidateur a estimé le passif de la société à plus de 36 millions d’euros. Selon nos confrères, le prévenu avait fait appel à un ténor du barreau parisien mardi 18 juin pour le défendre. Ce dernier, intervenu dans de grandes affaires, a demandé de renvoyer le dossier, ce que le président a refusé.

Le liquidateur a défendu les agriculteurs en rappelant que l’argent injecté dans la société était définitivement perdu. L’avocat des banques a, quant à lui, tenté de dédouaner ses clients en affirmant qu’elles n’étaient pas au courant et qu’elles étaient des victimes. De son côté, le ministère (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TotalEnergies : la trajectoire de décarbonation du groupe «n'est pas crédible», selon Yannick Jadot
Fibre, satisfaction client… SFR signe un nouveau partenariat et tente de se refaire
106 milliards d'euros en 3 ans : le programme économique du Front populaire sous le feu des critiques
EasyJet : un avion déclenche le code de détresse et fait demi-tour en plein vol
L'Europe retire 400 médicaments du marché : vers un nouveau scandale sanitaire ?