La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 282,01
    -2 621,34 (-6,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Microsoft a breveté un chatbot qui pourrait reproduire un être cher décédé ou une célébrité

·2 min de lecture
Microsoft a breveté un chatbot qui pourrait reproduire un être cher décédé ou une célébrité

Microsoft a déposé un brevet digne de la science-fiction pour lancer un chatbot qui pourrait reproduire la personnalité d'une personne. Selon des documents de l'Office américain des brevets et des marques, le chatbot serait créé à partir d'informations qui pourraient être facilement recueillies sur les réseaux sociaux — images, données vocales, informations comportementales, messages. Il pourrait même prendre une présence physique, comme le montrent les documents, qui comprennent des plans en deux et trois dimensions de personnes recueillies par le biais de photos et de vidéos de l'individu.

Bien que le brevet de Microsoft ne dise pas spécifiquement que le produit serait utilisé pour ramener à la vie des personnes décédées par voie numérique, le plan utilise des proches décédés comme exemple de la manière dont le chatbot pourrait être mis en œuvre pour recréer et imiter des individus du monde réel. "La personne peut correspondre avec une entité passée ou présente (ou une version de celle-ci), telle qu'un ami, un parent, une connaissance, une célébrité, un personnage fictif, un personnage historique, une entité aléatoire, etc", peut-on lire dans le brevet.

A lire aussi — Elon Musk : 'Les gens devraient se demander si ce n'est pas leur téléphone qui les possède'

Quand la nouvelle du brevet de Microsoft a fait son apparition sur les réseaux sociaux, les utilisateurs l'ont comparée à un épisode de "Black Mirror", intitulé "Be Right Back" ("Bientôt de retour"), qui suit un personnage ramenant un être cher d'entre les morts après un accident de voiture en utilisant une technologie similaire. Comme la plupart des épisodes de la série britannique, l'histoire prend une tournure sombre lorsque le personnage réalise que l'IA ne lui ramène pas vraiment son proche décédé.

Le brevet a été déposé en 2017, mais approuvé en décembre. Tim O'Brien, directeur général des programmes d'IA chez Microsoft, a répondu aux tweets inquiets concernant le brevet, disant qu'il examinait le brevet, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter lance Birdwatch, un outil pour lutter contre la désinformation aux États-Unis
SpaceX a envoyé 143 satellites dans l'espace, un record
Le futur premier casque VR d'Apple ouvrirait la voie à un éventuel remplacement de l'iPhone
Elon Musk offre 100 millions de dollars à celui qui créera la meilleure technologie de capture du carbone
Elon Musk propose de construire un tunnel sous Miami, les réactions sont sceptiques