La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 929,99
    -361,33 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Meta : première baisse de revenus pour la maison mère de Facebook

Une première depuis son introduction en Bourse en 2012. L'entreprise Meta, maison mère de Facebook, a enregistré sa première baisse de revenus, d'après les résultats trimestriels publiés mercredi 27 juillet et relayés par CNN. Avec 28,8 milliards de dollars réalisés au deuxième semestre, la société de Mark Zuckerberg enregistre une baisse de 1 % par rapport à l'année dernière à la même période.

Le bénéfice de l'entreprise a chuté encore plus fortement : -36 % en glissement annuel pour atteindre 6,7 milliards de dollars, alors qu'il avait doublé l'année dernière. Meta a également signalé une baisse de 14 % du prix moyen par annonce, un signe inquiétant alors que la demande s'affaiblit en raison du récent ralentissement économique.

Le nombre d'utilisateurs actifs mensuels sur l'application Facebook a également légèrement diminué par rapport au premier trimestre 2022, passant de 2,936 milliards à 2,934 milliards. Au cours d'une conférence téléphonique avec des analystes, le PDG de Meta, Mark Zuckerberg, a déclaré que cette baisse était attendue et l'a attribuée "aux blocages d'Internet liés à la guerre en Ukraine".

En raison de l'inflation et des craintes de récession, Mark Zuckerberg avait annoncé début juillet que l'entreprise réduirait ses plans d'embauche d'ingénieurs d'au moins 30 % cette année, rappelle Reuters. Le PDG de Meta avait averti ses employés qu'il pourrait s'agir de "l'un des pires ralentissements que nous ayons vus dans l'histoire récente". "De nombreuses équipes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Mentheuse, l'entreprise qui remet les liqueurs de plante au goût du jour
Le salaire du PDG de Ryanair Michael O'Leary a flambé de 290 %
Sanofi revoit ses objectifs à la hausse après un solide deuxième trimestre
Casino va céder sa filiale énergie GreenYellow pour réduire ses dettes
Accor fait mieux qu'avant la crise du Covid-19 au premier semestre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles