La bourse ferme dans 4 h 20 min
  • CAC 40

    6 504,78
    -18,66 (-0,29 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 743,02
    -6,33 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0342
    +0,0040 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 806,40
    -7,30 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 704,55
    +1 205,18 (+5,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    576,75
    +45,53 (+8,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,72
    +0,79 (+0,86 %)
     
  • DAX

    13 689,98
    -10,95 (-0,08 %)
     
  • FTSE 100

    7 480,44
    -26,67 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2208
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Cette marque de bière a déjà augmenté ses prix de 9% en 2022, mais les ventes continuent d'augmenter

Le brasseur néerlandais Heineken annonce un chiffre d'affaires supérieur aux projections envisagées. Mais le rebond de la consommation ne fait pas oublier les conséquences du conflit en Ukraine. Et l'entreprise confie des "perspectives incertaines".

Les consommations française de bière s'élève au premier semestre 2022 à 110 millions d'hectolitres. C'est ainsi que le brasseur néerlandais Heineken a annoncé lundi avoir réalisé au premier semestre 2022 sur un an un bénéfice net en augmentation de 22,3%, marquant le retour des amateurs de bière dans les restaurants et cafés. Des résultats qui vont de pair avec l'augmentation globale des prix pratiqués par l'entreprise, précis Les Échos.

Mais malgré ce bénéfice net de 1,27 milliard d'euros, le fabricant s'est inquiété de "perspectives incertaines" en raison de la hausse des prix. "Les consommateurs retournent dans les bars et la demande résiste pour l'instant, malgré une inflation qui commence à peser sur leur revenu disponible", a estimé Heineken, dans un communiqué, se félicitant de la reprise de l'activité notamment en Europe et en Asie.

Le chiffre d'affaires a donc augmenté. Mais les prix aussi. Le deuxième brasseur au monde a augmenté ses tarifs de 8,9 % en moyenne au premier semestre, par rapport à l'année précédente, rapporte Les Échos.

Fondé au XIXe siècle à Amsterdam, Heineken produit et vend plus de 300 marques de bière et de cidre, dont Heineken, Strongbow et Amstel, et emploie plus de 85.000 personnes à l'échelle mondiale. Le brasseur néerlandais avait subi de plein fouet la crise sanitaire avec la fermeture des bars, l'obligeant à supprimer 8.000 emplois après être tombé dans le rouge en 2020.

Le chiffre d'affaires dans les six premiers mois de l'année s'est élevé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Comment faire sa bière maison ?

Heures supplémentaires : le Sénat entérine le relèvement à 7.500 euros du plafond de défiscalisation
Les impôts vont rendre de l'argent à plus de 13 millions de foyers fiscaux
Défense : les F-35 cloués au sol à cause d'un gros problème de sécurité
La décision radicale de ce restaurant face aux clients qui partent sans payer
Le Sénat rejette à son tour une taxe sur les superprofits des grands groupes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles