Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 279,25
    +28,80 (+0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,01
    +46,11 (+3,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Qui est Mark Rutte, le futur secrétaire général de l'Otan ?

Pier Marco Tacca / Getty Images

Les 32 pays de l'Otan ont nommé mercredi le Premier ministre néerlandais Mark Rutte comme prochain secrétaire général, dans un moment crucial pour l'Alliance alors que la Russie poursuit sa guerre en Ukraine. M. Rutte, 57 ans, prendra ses fonctions le 1er octobre, en remplacement du Norvégien Jens Stoltenberg, en poste depuis dix ans. «Je sais que je laisserai l'Otan entre de bonnes mains», a immédiatement réagi ce dernier sur X. «Mark est un vrai défenseur des relations transatlantiques, un dirigeant fort et un bâtisseur de consensus», a-t-il ajouté. «Votre leadership et votre expérience seront cruciaux pour l'Alliance durant cette période difficile», a réagi de son côté la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, appelant ses voeux un renforcement du partenariat entre l'UE et l'Otan.

Vétéran de la politique européenne, Mark Rutte a très vite obtenu le soutien des pays les plus importants de l'Alliance, à commencer par les Etats-Unis. Sa nomination n'était plus qu'une formalité après le retrait de la candidature du président roumain Klaus Iohannis, la semaine dernière. Le dirigeant néerlandais devra composer avec le résultat des élections américaines de novembre. Les Etats-Unis représentent à eux seuls la moitié du poids militaire de l'Alliance. La perspective d'un retour de Donald Trump à la Maison Blanche hante les couloirs de l'Otan à Bruxelles. Notoirement méfiant à l'égard de l'Alliance, qu'il a qualifiée d'«obsolète», le milliardaire américain a multiplié (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix de l’Audace 2024 : Arte, Café Joyeux… découvrez ces «entreprises audacieuses»
55 000 euros d’heures supplémentaires… mais quand il saisit la justice, c’est trop tard
Promeneur de wombats, chasseur de fantômes... cette île propose des jobs insolites
La famille de Michael Schumacher prise pour cible par des maîtres-chanteurs
Anne Hidalgo assure qu'elle se baignera dans la Seine… après le 14 juillet