La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 992,18
    -159,83 (-0,47 %)
     
  • Nasdaq

    12 943,27
    -159,28 (-1,22 %)
     
  • Nikkei 225

    29 222,77
    +353,86 (+1,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0186
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    19 922,45
    +91,93 (+0,46 %)
     
  • BTC-EUR

    22 895,55
    -786,32 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,07
    -17,74 (-3,10 %)
     
  • S&P 500

    4 275,61
    -29,59 (-0,69 %)
     

Les marchés boursiers accueillent froidement les bons chiffres du chômage aux États-Unis

C'est une fermeture en demi-teint pour la bourse de New York. Les marchés boursiers ont fraîchement accueillis des chiffres de l'emploi bien meilleurs que prévu aux États-Unis, ce dynamisme faisant craindre que la banque centrale américaine ne relève encore fortement ses taux pour lutter contre l'inflation.

Les Bourses européennes ont terminé dans le rouge, après avoir longtemps oscillé autour de l'équilibre. Paris a perdu 0,63% et Francfort 0,65%. Milan a baissé de 0,26% et Londres de 0,11%. Les places européennes ont toutefois préservé des gains à l'échelle de la semaine.

De l'autre côté de l'Atlantique, la Bourse de New York, qui a longé à l'ouverture, a terminé hésitante: le DowJones a grappillé 0,23% mais le Nasdaq a perdu 0,50% et le S&P 500 a cédé 0,16%. Le marché de l'emploi a fortement progressé en juillet aux États-Unis, reflétant un dynamisme inattendu de l'économie américaine qui risque, aux yeux des marchés, de conforter la banque centrale américaine (Fed) dans sa politique de forte hausse de ses taux directeurs pour lutter contre la surchauffe des prix.

Le taux de chômage a reculé de 0,1 point et est tombé à 3,5%, retrouvant son niveau d'avant la pandémie, qui était le plus bas en 50 ans, a annoncé vendredi le département du Travail. "Ce sont de très bonnes nouvelles économiques qui ont été plutôt mal prises par les marchés, alors que les investisseurs s'étaient fait à l'idée d'une atténuation prochaine de la politique de resserrement monétaire de la Fed", explique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tensions Chine - Taïwan - Etats-Unis : quels scénarios pour la Bourse et l'économie ?
“Une guerre à Taïwan provoquerait une récession encore plus grave que celle du Covid-19”
États–Unis : le nombre inattendu de créations d'emplois dope le cour du dollar
Pour attirer les candidats, cette agence d'intérim paie les trajets en bus des salariés
Etats-Unis : la banque Goldman Sachs visée par une enquête sur ses cartes de crédit

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles