La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    29 631,19
    -466,59 (-1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

Le marché automobile français a régressé en 2020 à son niveau de 1975

Source AFP
·1 min de lecture
Fermeture des points de vente et des usines lors du premier confinement au printemps, attentisme des consommateurs sur fond de crise économique : la pandémie a lourdement impactée le secteur automobile. (Illustration)
Fermeture des points de vente et des usines lors du premier confinement au printemps, attentisme des consommateurs sur fond de crise économique : la pandémie a lourdement impactée le secteur automobile. (Illustration)

La crise sanitaire a fait régresser l'année dernière le marché automobile français au temps de la Renault 5 et de la Peugeot 504, avec 1,65 million de voitures neuves, un chiffre plus vu depuis 1975.

Fermeture des points de vente et des usines lors du premier confinement au printemps, et attentisme des consommateurs sur fond de crise économique : les immatriculations de véhicules particuliers neufs se sont effondrées de 25,5 % en 2020, selon les chiffres publiés vendredi par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Quelque 2,2 millions de nouvelles automobiles avaient été mises sur les routes en 2019. Même « durant les crises des années 1990 ou 2000, on n'est jamais tombés en dessous de 1,7 million », a déclaré à l'AFP le directeur de la communication du CCFA, François Roudier.

Lire aussi Télétravail : la grande bascule de PSA

Les fabricants français résistent

Les livraisons se sont écroulées de 72 % en mars et 88,8 % en avril, avant de se redresser pendant l'été et de mieux résister au deuxième confinement. En décembre, le nombre d'immatriculations est revenu à un haut niveau, à 186 000, en baisse de 11,8 % par rapport à un excellent décembre 2019.

Au cours de l'année, les fabricants français PSA (Peugeot, Citroën, DS, Opel) et Renault ont légèrement mieux résisté que le marché, mais leurs livraisons ont tout de même été amputées respectivement de 25,1 % et 24,9 % par rapport à 2019.

Les constructeurs étrangers fortement impactés

Chez PSA, les m [...] Lire la suite