Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 070,15
    -193,26 (-0,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Manifestation des agriculteurs : si Rungis est bloqué, vos restaurants resteront-ils ouverts ?

Adobe Stock

Ce lundi 29 janvier, vous avez pu sans problème vous restaurer au «Rendez-vous des copains», votre bistrot préféré pour déjeuner avec vos collègues. Mais quid de demain et du reste de la semaine ? Tom, le patron du restau, sera-t-il en mesure de servir sa célèbre omelette alors que les agriculteurs en colère menacent de bloquer le marché de Rungis (Val-de-Marne) où il s'approvisionne chaque jour ? Certes, le blocage de plusieurs grands axes autoroutiers desservant Paris a débuté comme prévu ce lundi en début d'après-midi. Au moins quatre autoroutes sont désormais bloquées, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale, selon le site Sytadin. Mais ce n'est le cas ni de Paris ni de Rungis pour le moment. Aussi les restaurateurs franciliens effectueront-ils «sans encombres leur service de ce soir, comme ils l'ont fait ce midi, puisqu'ils ont pu faire leurs courses à Rungis ou être livrés ce matin», assure à Capital Franck Trouet, délégué général du groupement des hôtelleries et restaurations de France (GHR).

A ceci près que certains d'entre eux ont dû «acheter un peu plus que de coutume» ce lundi matin à Rungis, avance-t-il. Avec pour objectif de faire des réserves car «ils risquent d'avoir quelques soucis à un moment donné pour leur approvisionnement en produits frais», convient-il, en cas de de blocage de Rungis. L'un de ses confrères, Alain Fontaine, président de l'association des maîtres-restaurateurs, expliquait sur BFM, dimanche 28 janvier, qu'il irait alors faire ses courses (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ryanair, Transavia, Easyjet, Volotea… les nouvelles liaisons aériennes low-cost depuis vos régions
Grève des salariés d'EDF mardi : attention, des baisses de production sont à craindre
Le pétrole en forme, dopé par le PIB des Etats-Unis et la relance en Chine
Rémy Cointreau plombé par la chute des ventes de cognac, les coûts seront sabrés
Voiture électrique : Tesla est chahuté en Bourse mais «a encore beaucoup de catalyseurs»