La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 939,74
    +222,65 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    11 530,05
    +136,23 (+1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    +0,0017 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 317,75
    +14,02 (+0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,16
    +7,36 (+1,42 %)
     
  • S&P 500

    4 055,82
    +38,05 (+0,95 %)
     

Mal de dos, de poignet... Plus de huit salariés sur dix souffrent de trouble musculo-squelettique

Jacob Lund/Adobe Stock

Si vous souffrez de troubles musculo-squelettiques – tels que des maux de dos, aux épaules, au genou ou au poignet – sachez que vous n’êtes pas seuls, loin de là. Ce sont 86% des salariés français qui souffriraient d’au moins un trouble musculo-squelettique, selon une étude de l’Ifop menée pour Percko et révélée par RMC. Le mal de dos est le plus fréquent, il concernerait 69% des salariés français.

Outre le mal de dos, 58% des salariés disent souffrir des épaules et de la nuque, 38% du genou, 30% du poignet et 15% du coude. Ils sont 77% à estimer que ces douleurs sont liées à leur activité professionnelle. L’avènement du télétravail à la suite de la pandémie de Covid-19 semble avoir aggravé ces maux : ce sont en effet 93% des personnes en télétravail à temps complet qui déclarent souffrir d’un ou plusieurs troubles musculo-squelettiques. C’est un peu plus que les ouvriers (91%) et les travailleurs manuels (89%).

Un tiers des salariés affirment souffrir du dos au moins une fois par semaine et 27% affirment avoir mal au moins une fois par mois. Les femmes sont plus touchées que les hommes, avec 38% d’entre elles déclarant souffrir du dos au moins une fois par semaine, contre 27% des hommes. Le télétravail semble être particulièrement coupable, puisque 46% des salariés le pratiquant à temps plein souffrent du dos chaque semaine.

Ces troubles musculo-squelettiques peuvent bien évidemment avoir un impact sur l’activité professionnelle des salariés touchés. Près de la moitié (46%) ont (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Harcèlement au travail : les secteurs de la banque et de l’assurance les plus touchés
Les Français toujours plus nombreux à vouloir changer de job en 2023
Télétravail : et si votre employeur se penchait réellement sur votre qualité de vie à la maison ?
Google, Leboncoin… les 10 entreprises préférées des salariés en 2023, selon Glassdoor
Activité partielle de longue durée : conditions et indemnisation