La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 323,59
    -419,23 (-1,21 %)
     
  • Nasdaq

    13 362,42
    -39,44 (-0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    28 608,59
    -909,71 (-3,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,2177
    +0,0043 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    28 013,81
    -581,89 (-2,03 %)
     
  • BTC-EUR

    46 095,18
    -1 757,84 (-3,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,63
    +1 254,95 (+517,12 %)
     
  • S&P 500

    4 152,92
    -35,51 (-0,85 %)
     

La majorité des patients COVID en soins intensifs au Brésil âgés de moins de 40 ans

·1 min de lecture
LA MAJORITÉ DES PATIENTS COVID EN SOINS INTENSIFS AU BRÉSIL ÂGÉS DE MOINS DE 40 ANS

RIO DE JANEIRO (Reuters) - La flambée de l'épidémie de coronavirus au Brésil affecte de plus en plus les jeunes, les données hospitalières indiquant que la majorité des personnes admises le mois dernier en unités de soins intensifs dans le pays étaient âgées de 40 ans ou moins, selon un rapport d'une association médicale.

Le rapport, publié au cours du week-end par l'Association brésilienne de la médecine intensive, est fondé sur les données d'un tiers des unités de soins intensifs du pays.

Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire l'an dernier, 52% des lits en soins intensifs étaient occupés le mois dernier par des patients âgés de 40 ans tout au plus. Il s'agit d'une hausse de 16,5% par rapport aux données recensées entre décembre dernier et février.

Si la cause de cette tendance n'est pas établie avec certitude, certains scientifiques estiment que le variant dit brésilien du coronavirus, apparu en Amazonie, pourrait être en partie responsable du nombre croissant de jeunes atteints d'une forme grave du COVID-19.

D'autres facteurs ne sont pas écartés, comme la vaccination prioritaire des personnes âgées et la volonté de certains jeunes de continuer à sortir et se rassembler.

L'institut de santé publique a déclaré dans un rapport distinct que cette tendance accentuait la pression sur le système de santé brésilien, citant la durée plus longue d'hospitalisation des jeunes.

Le Brésil est actuellement l'épicentre de la crise sanitaire, avec plus de 4.000 décès quotidiens liés au COVID-19 la semaine dernière.

(Reporting by Pedro Fonseca and Stephen Eisenhammer; Editing by Aurora Ellis)