Publicité
La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    7 937,01
    +25,41 (+0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 861,58
    +6,22 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,11
    +456,87 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0827
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    2 031,80
    +1,10 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 279,04
    -415,75 (-0,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,51
    -1,10 (-1,40 %)
     
  • DAX

    17 362,58
    -7,87 (-0,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 679,35
    -5,14 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    16 041,62
    +460,72 (+2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 087,03
    +105,23 (+2,11 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2678
    +0,0020 (+0,15 %)
     

La majorité des cadres dirigeants sont optimistes quant à la croissance de leur entreprise en 2024

Capgemini SE
Capgemini SE

Contact presse :
Victoire Grux
Tel : +33 6 04 52 16 55
Email : victoire.grux@capgemini.com

La majorité des cadres dirigeants sont optimistes quant à la croissance de leur entreprise en 2024

83% prévoient d’augmenter les investissements dans les outils et technologies digitales au cours des 12 à 18 prochains mois, notamment l’IA pour favoriser l’innovation et augmenter leur chiffre d’affaires. 52 % comptent faire de même en matière de durabilité

Paris, 15 janvier 2023 – Les dirigeants démarrent l’année 2024 plus optimistes qu’il y a 12 mois quant aux perspectives de croissance de leur entreprise. Le dernier rapport du Capgemini Research Institute, Embracing a brighter future: Investment Priorities for 2024 (Vers un avenir meilleur : Priorités d’investissement pour 2024), s’intéresse aux plans d’investissement de 2 000 cadres dirigeants du monde entier pour les 12 à 18 mois à venir. L’expérience client, l’innovation, les talents et les connaissances, la durabilité et les chaînes d’approvisionnement sont autant de domaines stratégiques qui devraient bénéficier d’investissements plus importants.

56 % des cadres dirigeants restent confiants dans la croissance future de leur entreprise malgré la conjoncture macroéconomique actuelle, alors qu’ils n’étaient que 42 % il y a 12 mois. Cependant, moins d’un tiers d’entre eux sont optimistes quant à l’environnement économique mondial.

« Notre rapport annuel sur le sentiment et les intentions d’investissement des entreprises du monde entier incite à l’optimisme en ce début d’année 2024, déclare Aiman Ezzat, Directeur général du groupe Capgemini. Les dirigeants commencent l’année avec un sentiment de confiance accru par rapport à il y a un an. La technologie et l’IA sont en passe d’être les moteurs de la prochaine phase de la transition vers une économie mondiale plus digitale et plus durable. C’est une bonne nouvelle que les entreprises augmentent leurs investissements dans un grand nombre de domaines stratégiques, de l’expérience client à l’innovation en passant par les talents et les chaînes d’approvisionnement, et peut-être le plus important de tous, la durabilité. Nous n’avons encore qu’effleuré les possibilités offertes par les outils et technologies digitales, en particulier l’IA, pour atteindre leurs objectifs. »

Les outils et technologies digitales au cœur des priorités d’investissement, à commencer par l’IA

  • L’IA, moteur d’innovation – les dirigeants se rendent de plus en plus compte du pouvoir de l’IA et de l’IA générative pour stimuler l’innovation et favoriser la croissance de leur chiffre d’affaires, et 88 % d’entre eux prévoient de se concentrer sur cette technologie.

  • L’IA va jouer un rôle plus important dans les prises de décision stratégiques – les dirigeants prévoient que la prise de décision stratégique sera assistée par l’IA d’ici cinq ans. Le secteur des sciences de la vie semble montrer la voie, avec près de la moitié des prises de décisions stratégiques qui devraient s’appuyer sur l’IA d’ici cinq ans. Toutefois, une majorité de dirigeants de tous les secteurs soulignent également que le jugement humain est plus important que jamais dans un monde régi par l’IA.

  • La cybersécurité reste essentielle – 61 % des dirigeants considèrent aujourd’hui les menaces de cybersécurité comme l’un des principaux risques pour la croissance de leur entreprise, ce qui représente une augmentation significative par rapport aux 39 % de 2023.

Le retour sur investissement des initiatives durables étant désormais plus clair1, la plupart des entreprises prévoient désormais d’accroître leurs investissements

  • Le changement climatique comme menace existentielle – près de la moitié des dirigeants dans le monde prévoient que le changement climatique sera le principal facteur de désorganisation opérationnelle au cours de la prochaine décennie. Dans cette optique, les chefs d’entreprise affirment que l’absence de pratiques et de processus durables constituera un risque existentiel à long terme pour leur entreprise.

  • Les politiques incitatives favorisent l’investissement – 57 % des dirigeants ont déclaré qu’ils avaient l’intention d’accroître leurs investissements dans les clean tech aux États-Unis au cours des deux ou trois prochaines années du fait de la loi sur la réduction de l’inflation (Inflation Reduction Act, IRA). La même proportion prévoit d’augmenter leurs investissements dans les clean tech soutenues par l’Union européenne en réaction au plan industriel du pacte vert (Green Deal Industrial Plan).

Une remise en question du concept de croissance macroéconomique dans le cadre des limites planétaires
Si les dirigeants sont optimistes quant aux perspectives de croissance de leur entreprise, ils sont de plus en plus conscients des contraintes environnementales. Deux tiers des dirigeants déclarent que la recherche permanente de croissance est incompatible avec la lutte contre la crise climatique et écologique. Sur un plan plus macroéconomique, 38 % d’entre eux reconnaissent que nous allons probablement entrer dans une ère où il n’y aura pas de croissance en raison de la nécessité pour l’humanité de s’en tenir aux limites de la planète.

La montée en puissance du nearshoring2 et du friendshoring3 alors que les chaînes d’approvisionnement restent une source de vulnérabilité importante
L’impact de Covid-19 et des confinements économiques qui l’ont suivi ont fait prendre conscience de la vulnérabilité des chaînes d’approvisionnement dont dépend depuis longtemps le commerce mondial. Au cours de l’année passée, les dirigeants ont cherché à réorganiser et à redéfinir la configuration de leurs chaînes d’approvisionnement mondiales, afin de minimiser le risque de perturbation majeure. Les enseignements tirés lors des confinements ont favorisé le développement de solutions de nearshoring et de friendshoring pour l’approvisionnement, réduisant ainsi la vulnérabilité aux tensions macro-économiques et logistiques. Un peu moins de la moitié (45 %) des dirigeants déclarent qu’une part importante de leurs achats sera issue du friendshoring à l’avenir, et 49 % déclarent qu’ils investissent dans d’autres économies émergentes pour réduire leur dépendance à l’égard de la Chine.

Les talents et le lieu de travail restent une priorité pour les dirigeants
Pour près de six entreprises sur dix (contre un tiers l’année dernière), la pénurie de talents dotés des compétences requises figure parmi les principaux risques d’entreprise. Alors que les entreprises planifient et mettent en œuvre leurs politiques de « retour au bureau », un quart d’entre elles prévoient également d’augmenter leurs investissements dans les espaces de bureaux, contre seulement 4 % l’année dernière. Cependant, les entreprises pensent également que les modes de travail flexibles et hybrides sont appelés à perdurer.

Pour consulter le rapport complet : https://www.capgemini.com/insights/research-library/investment-trends-2024

Méthodologie
Pour cette étude, le Capgemini Research Institute a interrogé 2 000 cadres dirigeants d’entreprises ayant un chiffre d’affaires annuel de plus d’un milliard de dollars dans 10 secteurs d’activité et 15 pays (Allemagne, Australie, Brésil, Canada, Chine, Espagne, États-Unis, France, Inde, Italie, Japon, Pays-Bas, Royaume-Uni, Singapour et Suède) en novembre 2023. Les personnes interrogées occupaient au moins un poste de directeur et représentaient plusieurs fonctions, notamment la direction générale, la finance et la gestion des risques, l’informatique et la technologie, les chaînes d’approvisionnement, la durabilité, les opérations et les ressources humaines. Ces cadres dirigeants ayant participé à l’enquête étaient responsables ou très au fait des plans et priorités d’investissement de leur entreprise dans tous les domaines.

A propos de Capgemini
Capgemini est un leader mondial, responsable et multiculturel, regroupant près de 350 000 personnes dans plus de 50 pays. Partenaire stratégique des entreprises pour la transformation de leurs activités en tirant profit de toute la puissance de la technologie, le Groupe est guidé au quotidien par sa raison d’être : libérer les énergies humaines par la technologie pour un avenir inclusif et durable. Fort de 55 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, Capgemini est reconnu par ses clients pour répondre à l’ensemble de leurs besoins, de la stratégie et du design jusqu’au management des opérations, en tirant parti des innovations dans les domaines en perpétuelle évolution du cloud, de la data, de l’Intelligence Artificielle, de la connectivité, des logiciels, de l’ingénierie digitale et des plateformes. Le Groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 22 milliards d’euros en 2022.
Get The Future You Want* | www.capgemini.com

*Capgemini, le futur que vous voulez

À propos du Capgemini Research Institute
Le Capgemini Research Institute est le groupe de réflexion interne de Capgemini sur tout ce qui touche au numérique. L’Institut publie des recherches sur l’impact des technologies numériques sur les grandes entreprises traditionnelles. L’équipe s’appuie sur le réseau mondial d’experts de Capgemini et travaille en étroite collaboration avec des partenaires universitaires et technologiques. L’Institut dispose de centres de recherche dédiés à Paris, en Inde, au Royaume-Uni, à Singapour et aux États-Unis. Il a récemment été classé n°1 au monde pour la qualité de ses recherches par des analystes indépendants.

Pour plus d’informations : www.capgemini.com/researchinstitute


1 Capgemini Research Institute, ‘A World in Balance 2023’, novembre 2023

2 Le nearshoring est le fait de délocaliser une activité économique, mais dans une autre région du même pays ou dans un pays proche, ou de la relocaliser dans une région plus proche.
3 Le friendshoring est une pratique commerciale où les réseaux de la chaîne d’approvisionnement se concentrent sur des pays considérés comme des alliés politiques et économiques afin de réduire davantage l’exposition au risque.

Pièce jointe