Marchés français ouverture 29 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0182
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    20 040,75
    -161,19 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 206,73
    +445,36 (+1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    549,63
    +14,40 (+2,69 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Médicaments, couches et laits pour bébé... Les prix de ces produits vendus en pharmacie ont flambé

Les pharmaciens constatent actuellement une envolée des prix de certains produits de parapharmacie, sans comprendre véritablement les raisons de ces hausses de tarifs. Parmi ces produits figurent certains laits infantiles, des couches mais aussi des médicaments.

Ces derniers mois, les laboratoires pharmaceutiques ont procédé à des hausses tarifaires sur certains de leurs produits. Face à ce phénomène, de nombreux pharmaciens ne parviennent pas à cacher leur incompréhension.

Des hausses de prix parfois « incompréhensibles »

« De nombreuses références coûtent aujourd'hui 6, 7 ou 8 euros plus chers qu'avant la crise du Covid. Pendant la pandémie, nous étions dans l'hyper-soin. Ce n'est qu'aujourd'hui, alors que nous soufflons un peu, que nous réalisons l'ampleur de ces envolées, et certaines d'entre elles sont incompréhensibles », a confié au Parisien Pierre-Olivier Jacquot, pharmacien à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Le constat est similaire chez les grossistes. « Depuis deux mois, 80% des 320 labos avec lesquels je travaille ont réévalué leurs prix catalogue, le plus souvent de 7 à 15% ! », a assuré Audrey Lecoq, la fondatrice de Pharmazon, un grossiste de produits de parapharmacie et de médicaments.

Lire la suite sur MoneyVox

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Attention, les antivomitifs peuvent provoquer des AVC 10 à 12 jours après la prise"

Voir également
- Livret A, LEP : combien d'intérêts allez-vous vraiment toucher en 2022 avec les nouveaux taux ?
- Épargne : ce que votre conseiller bancaire va désormais devoir vous demander
- Impôts 2022 : 10,7 millions de foyers fiscaux doivent de l'argent à l'État

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles