Marchés français ouverture 53 min
  • Dow Jones

    34 269,16
    -473,66 (-1,36 %)
     
  • Nasdaq

    13 389,43
    -12,43 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    28 198,28
    -410,31 (-1,43 %)
     
  • EUR/USD

    1,2130
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    28 031,31
    +17,50 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    47 201,82
    +1 530,13 (+3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 555,37
    +1 312,69 (+540,91 %)
     
  • S&P 500

    4 152,10
    -36,33 (-0,87 %)
     

L'UE n'exercera pas ses options pour 300 millions de doses de vaccins AstraZeneca et J&J, selon une source

par Francesco Guarascio
·1 min de lecture
L'UE N'EXERCERA PAS SES OPTIONS POUR 300 MILLIONS DE DOSES DE VACCINS ASTRAZENECA ET J&J, SELON UNE SOURCE

par Francesco Guarascio

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne n'exercera pas ses options pour la livraison de 300 millions de doses supplémentaires de vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson contre le COVID-19, a déclaré à Reuters un haut responsable de l'UE.

La Commission européenne a signé au nom des Vingt-Sept un contrat pour un total de 400 millions de doses avec J&J, dont seulement 200 millions ont été commandées, et un autre contrat pour un total de 400 millions de doses avec AstraZeneca, dont 300 millions ont été achetées.

"Il n'y pas besoin d'exercer d'options" pour des doses supplémentaires, a déclaré un responsable européen impliqué dans les négociations avec les laboratoires, ce qui pourrait signifier que l'UE est confiante de parvenir à son objectif de vacciner au moins 70% des adultes de l'UE d'ici la fin de l'été avec les seuls vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna.

Le haut responsable européen a cependant précisé qu'il était prématuré de dire que l'UE ne conclurait pas à l'avenir de nouveaux contrats avec les deux groupes.

Cette décision marque une nouvelle prise de distance entre l'UE et AstraZeneca, après que le groupe anglo-suédois a revu drastiquement à la baisse en début d'année ses objectifs de livraison à l'UE en invoquant des problèmes de production.

Les deux vaccins sont autorisés dans l'UE, même si des cas très rares de caillots sanguins atypiques ont été signalés après leur administration, l'Agence européenne des médicaments estimant que la balance bénéfices/risques reste largement positive.

(Francesco Guarascio, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)