La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 776,25
    -238,99 (-1,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Loto, EuroMillions... Plus de 200 millions d'euros n'ont pas été réclamés par les joueurs

Loto
Loto

L'accumulation donne le vertige. Depuis deux ans, plus de 200 millions d'euros de gains aux jeux du Loto, de l'EuroMillions et de MyMillion n'ont pas été réclamés par des gagnants qui s'ignorent. Dernier exemple en date, début octobre, un jackpot de 6 millions d'euros qui n'a pas été récupéré depuis janvier va être remis en jeu. Régulièrement, raconte Le Parisien ce jeudi, la Française des jeux (FDJ) doit lancer un avis de recherche pour les gagnants qui ne se manifestent pas au bout du délai de 60 jours.

« Quelques jours avant le délai de forclusion (les délais prescrits pour toucher la somme), notre communication met en place un véritable avis de recherche, dans un secteur géographique resserré autour du bureau de tabac où le joueur a enregistré ses numéros », explique-t-on au sein de la Française des jeux. La presse locale est notamment mobilisée ce qui créé bien souvent une effervescence autour des buralistes de la zone. Des joueurs font spécialement le déplacement pensant qu'ils y trouveront la chance qui leur fait défaut d'habitude.

Mais si l'argent non réclamé est remis en jeu quand le vainqueur avait tiré l'ensemble des bons numéros (gagnant dit de rang 1), ce n'est pas le cas de la totalité des sommes « perdues. » En effet, les gains qui ne sont pas des jackpots sont versés aux caisses de l'Etat. En 2020, ce sont 70 millions d'euros qui ont été versés au budget général, puis plus du double en 2021, soit 150,2 millions d'euros.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Retraites complémentaires : quelle hausse pouvez-vous espérer ?
- Prêt immobilier : pouvez-vous échapper aux nouvelles règles qui bloquent les crédits ?
- BNP Paribas, Banque Postale, LCL, Société Générale... Les banques qui vont geler leurs tarifs bancaires en 2023